A voir sur Livenet :


Derniers Sujets

Vous êtes ici : Livenet > Forums > Philosophie

Reflexions sur la nature humaine

Ehrgeiz
comrank
27 ans (H)
France (77)
Thursday 22 September 2005 à 18:01
Citer +Citer
Je bouffais une pomme quand tout a coup une reflexion tordue m'a traversé l'esprit.
La nature humaine est elle vaste a un point ou il est interdit d'etablir des règles et des généralités?
Peut on affirmer quelque chose sur un groupe d'individus sans se faire accuser de faire des préjugés et de mettre tout le monde dans le meme sac ?
Si on peut pas alors, tout débat, toute discussion sur ce genre de sujet est vouée a tourner en rond ?!
J'aimerais connaitre votre avis la dessus.
Outanapishtim
comrank
28 ans
Belgique
Thursday 22 September 2005 à 20:34
Citer +Citer
Non, c'est pas de l'acide au contraire, c'est une intuition logique :

Tout est sujet à interprétation. Quand tu considères une situation, tu ne peux qu'en avoir un avis qui sera fonction de ce que tu es (connaissances, expériences, caractère,...), une approximation vague. Car pour la connaître, il te faudrait une capacité d'abstraction impossible (être en dehors de ce cadre et y être inclus sous tous les angles en même temps).

Une bonne image de cette restriction prismatique est la construction des savoirs historiques : quand on écrit à propos d'un fait passé, tout ce que nous pouvons en savoir est affaire de mémoire et de sources persistantes. Il manque à cela la présence si l'on voulait connaître cette situation - d'où le besoin d'approximer.

Dans toute situation, des impasses du genre se reproduisent, certes de moindre ampleur, mais considérables tout-de-même : nous ne pouvons comprendre les acteurs que de façon restreinte - chacun d'entre eux influant selon un scénario obscur qui lui est propre et qui nous échappe : nous n'en approximons qu'une étape chronologique, mais notre logique échappe à toutes formes de motivations qui le conduisent à être présent.

Partant, le seul fait de considérer une personne relève d'un jugement de valeur qui t'es propre - et ne parlons même pas d'un groupe. L'objectivité est inatteignable et entre en connivence avec la perfection. Le préjugé est partout, mais il est atténuable - nous serions littéralement autistes dans le cas contraire.
Loudon Dodd
comrank
Thursday 22 September 2005 à 21:36
Citer +Citer
Tes messages m'éclatent, Outanapishtim, vraiment.

Mais il me semble (j'ai parfois un peu de mal à te suivre), que tu ne réponds qu'à une partie de la question que posait Ehrgeiz, celle qui porte sur un groupe d'individus, et que tu ne dis rien à propos de la question principale qui est de savoir si l'on peut isoler des traits communs à l'ensemble de l'espèce humaine (autres que biologiques, je suppose), c'est-à-dire qui ne seraient pas soumis aux aléas de l'Histoire et des Cultures.

C'est vrai qu'en prenant comme point de départ la partialité et les imperfections propres à nos capacités de connaissance, c'est mal barré.
Outanapishtim
comrank
28 ans
Belgique
Thursday 22 September 2005 à 21:59
Citer +Citer
C'est même très mal barré smile.gif

Sinon, je n'ai en effet pas répondu directement à cette question, cela me semblait procéder d'une même essence : si même il existait des critères objectifs de classification humaine (bon, autres que culturels ou situationnels, c'est déjà pas évident - mais cela pourrait par exemple évoquer les attributs comportementaux qu'on retrouve avec ou sans éducation, passablement liés à l'instinctif), il nous faudrait ne pas être humain pour les comprendre dans leur entièreté. Ou alors il nous faudrait décupler le misérable pourcentage nous servant à cogiter - mais nous ne serions en l'occurence plus humains.
En d'autres thermes, il nous faudrait une connaissance et une vision beaucoup plus limpide de l'humain que ce que nous faisons actuellement - avec la multiplication des sciences et approches, nous tendons vers ce stade, comme on peut tendre vers un infini sans jamais l'atteindre.

En descendant quelques échelons, isoler des règles valables pour l'ensemble des humains reste impossible, mais à partir d'ici, cela se connecte intimement à la culture. Un systême législatif n'est valable qu'en un lieu et une époque donnée. Un régime politique ou une sphère économique, de même. Appliquez-les à d'autres, et vous vous exposerez au fiasco. Les photocopies des sytêmes déjà appliqués ont davantage échouées que leurs modèles initiaux.
Tendre vers un macrosystême de gestion à l'échelle de la planête (car chercher à trouver les constantes comportementales les plus objectives de l'espèce conduirait rapidement à des velléités de la sorte) - qui satsifâsses le plus grand nombre car fondé sur des critères objectivement objectifs - restera une utopie maximale encore longtemps...
Outanapishtim
comrank
28 ans
Belgique
Thursday 22 September 2005 à 22:05
Citer +Citer
En plus clair : Oui, c'est pour l'instant impossible. Ce n'est peut-être pas définitif.
sm17.gif
Loudon Dodd
comrank
Thursday 22 September 2005 à 22:11
Citer +Citer
Elle est bien triste, ton évaluation de notre capacité à comprendre le réel, Outanapishtim...
Peut-être peut-on arriver tout de même à certains résultats, même provisoires, et même si la démarche n'a pas la même rigueur que celles qu'utilisent les mathématiciens dans leurs démonstrations.

Ce message a été modifié par Loudon Dodd - Thursday 22 September 2005 à 22:11.
Outanapishtim
comrank
28 ans
Belgique
Thursday 22 September 2005 à 22:38
Citer +Citer
C'est tout-à-fait vrai, je voulais juste insinuer que nous en sommes limité à une image - même si celle-ci devient fortement plaisante - de la connaissance : nous appréhendons une partie de ce qu'il est possible de comprendre.
Et matériellement, à ce stade de l'évolution de l'Univers, cela tend à le prouver - certains phénomènes sont trop anciens et nous en sommes (dans l'espace et le temps, spatiotemporellement) trop éloignés à-présent que pour les comprendre autrement que par la déduction, alors qu'il aurait suffi de quelques aléas hasardeux en plus ou en moins pour changer les données et rendre observable des causalités bandantes.

C'est triste, en effet... Mais ne désespérons pas, les sciences en sont à un tournant de leur histoire - l'astrophysique en première ligne.
Solyane
comrank
Friday 23 September 2005 à 22:48
Citer +Citer
QUOTE (Ehrgeiz @ 22 Sep 2005 à 18:01)
Je bouffais une pomme quand tout a coup une reflexion tordue m'a traversé l'esprit.
La nature humaine est elle vaste a un point ou il est interdit d'etablir des règles et des généralités?
Peut on affirmer quelque chose sur un groupe d'individus sans se faire accuser de faire des préjugés et de mettre tout le monde dans le meme sac ?
Si on peut pas alors, tout débat, toute discussion sur ce genre de sujet est vouée a tourner en rond ?!
J'aimerais connaitre votre avis la dessus.

Oui, on a tout à fait le droit de faire des généralitiés....en tout cas moi, je me l'octroie....et ça embête pas mal de gens d'ailleurs....

Les généralités existent , et celà dans tous les domaines....
Ferme   ^


Suggestion de sujets



A voir sur le portail Livenet.fr Actu et culture
Vie Quotidienne
Arts et loisirs
High tech
Amour et sexe
Musique
Real TV
Nos partenaires Partenaires : php - Vidéos - PS3 - Cinéma - voyage - Séries en DVD - Jeux gratuits
Contact et infos Le blog Livenet
Suggestions sur Livenet
Aide générale Livenet - Aide du Forum
Charte du forum
Mentions légales
Reporter un abus
Reporter un bug

Copyright © 2004-2013 Tigersun - Tous droits réservés - Powered By IP.Board © 2014  IPS, Inc.