A voir sur Livenet :


Derniers Sujets

Pages :  1 2 >
Vous êtes ici : Livenet > Forums > Amour et Relations

Les Hommes Mariés Confrontés à La Ménopause

Fedora
comrank
France (32)
Friday 18 July 2008 à 10:21
Citer +Citer
Bonjour wub.gif

Je vis seule et je fréquente qq sites de rencontres.
J'ai beaucoup d'échanges épistolaires avec des hommes à partir de 55 ans, mariés et qui arrivent sur les sites après des années d'incompréhension face au refus total de sexualité de leur épouse.

Souvent, ce manque de sexe s'accompagne de manque d'échanges tout court en dehors des nécessités de la vie quotidienne.

Je pense que ce sujet est peu évoqué et qu'il manque un forum pour les hommes qui ont ce problème et je crois qu'ils sont très nombreux.

L'épouse se ferme dans tous les sens du terme et ils dépriment gravement sans pouvoir en parler, je le ressens très bien dans les dialogues. Mais peut-être que ce forum existe ? Je ne l'ai pas trouvé.

Il n'y a que des femmes sur les forums ménopause et sexualité. Que faire ?

L'ignorance en matière de sexualité féminine est immense et l'incompréhension totale. A partir de cet âge, même quand le couple était actif avant, la misère sexuelle s'installe pour l'homme.

J'ai l'espoir que ce post initie une discussion intéressante.

Merci d'avance.
Didam
comrank
5 ans (F)
France (75)
Monday 21 July 2008 à 01:58
Citer +Citer
franchement, je vais te dire un truc tout simple et tout con: s'ils approchent leurs épouses avec la subtilité avec laquelle ils me draguent, je comprends leurs épouses.

mais je suis d'accord avec toi. sur tous les sites de rencontres sexuelles, il y a foison de mecs entre 45 et 65 ans en total manque de sexe.

mais je me dis qu'une femme vit plus vieille qu'un homme. et que les femmes plus vieilles et en manque de sexe il y en a foison aussi. alors pourquoi viennent-ils draguer les jeunettes?

je trouve aussi que le problème du manque de sexe des femmes agées et veuves est grave. aussi grave que celui des hommes face à la ménopause de leurs épouses.

d'autant plus que si ces femmes sont seules, c'est surtout parce que les hommes appartenant à leur tranche d'âge sont rares. de fait, ils sont pratiquement tous morts, et parmis ceux qui ne le sont pas, va-t-en en trouver un qui pratique encore le sexe...! sleep.gif

donc voilà... avoir une vision d'ensemble, c'est bien aussi.

messieurs, si vous me lisez, vous savez quoi faire à présent... ça ne sera pas plus dur pour vous que pour moi (36 ans) de coucher avec vous... puisque c'est qu'on me propose... sleep.gif
WhiteGhost
comrank
24 ans (H)
France (38)
Monday 21 July 2008 à 06:48
Citer +Citer
D'accord avec Didam. Puis de toute façon il y'a l'andropause donc ils n'attendront pas des siècles =D. Mais je ne pensais pas que les hommes même à cet âge auraient encore envie de sexe comme dans leur jeunesse...
Fedora
comrank
France (32)
Monday 21 July 2008 à 09:16
Citer +Citer
crying.gif Merci d'avoir répondu, didam, mais j'attends des réponses, en fait, de personnes concernées directement et je me demande quel est l'âge moyen ici et s'il y vient des hommes de plus de 40 ans...

Il y a bien une "zone ados" pourquoi pas une "zone seniors" ? J'ai posé ma question sur ce forum car j'y suis inscrite depuis longtemps, alors, après qq recherches ailleurs, j'ai tenté ma chance.

Vois-tu, j'ai 62 ans, les hommes que j'évoque dans mon post, je les ai "scannés" si l'on peut dire, on a bcp parlé et écrit, ils n'entrent pas dans la catégorie que tu décris. Passé le premier contact, on se rend compte qu'ils ont plus besoin d'être écoutés que d'une rencontre pour baiser ; c'est pas du tout ça. Je crois aussi qu'il s'agit d'une autre génération, qui ne connaît rien au fonctionnement biologique de la femme. Ils ne font même pas le rapprochement avec la ménopause. Et ils ne sont pas sur des sites de pure rencontre où on s'échange son n° de portable ou son adresse msn, tu comprends ?

L'andropause si elle existe vraiment est très tardive, 80 ans peut-être. Le désir sexuel perdure beaucoup plus longtemps chez les hommes, c'est génétique et hormonal ; ce qui décline, c'est la fréquence de la demande et la qualité de l'érection ; mais il y a bien d'autres façons de s'aimer que la pénétration. mf_dribble.gif

Bien sûr que les cas de personnes en détresse sont légion, que les femmes sont seules aussi et toujours brimées par notre culture (ailleurs c'est pire), mais j'aime les hommes et j'essaie de les comprendre, pas de les juger.

Je me permets de te conseiller la lecture d'un livre intéressant paru l'année dernière : "Où est passé l'amour ?" de Lucy Vincent chez Odile Jacob.

Si tu veux continuer cette discussion, ce sera avec plaisir.

Amicalement wub.gif
Yorgat
Mod Actu et Culture
comrank
34 ans (H)
France (54)
Monday 21 July 2008 à 14:27
Citer +Citer
De toute façon, rien que le nom de Menopause veut tout dire : Men = hommes, pause = pause
Donc "Pause pour les hommes".
WhiteGhost
comrank
24 ans (H)
France (38)
Monday 21 July 2008 à 14:36
Citer +Citer
pleure.gif bien dit mec ! =D
Fedora
comrank
France (32)
Monday 21 July 2008 à 15:25
Citer +Citer
rolleyes.gif
Yorgat, comme ta réponse est... intelligente !

Tout homme de 50 ans et plus et jusqu'à sa mort, qui surviendra le plus tard possible si elle n'est pas provoquée avant par un accident, vu les performances médicales, qui nous maintiennent vivants à défaut de nous garder en bonne santé, tout homme de 50 ans et plus donc, a eu un jour 28 ans... clapclap.gif

Effectivement, un être humain, comme c'est intéressant !... D'autres avant toi s'y sont intéressés : "L"homme est un animal à deux pieds sans plumes."

Quant à toi, whiteghost, tu n'as pas bcp d'idées, à part être d'accord avec le manque d'idées des autres... mf_depressed.gif
Didam
comrank
5 ans (F)
France (75)
Monday 21 July 2008 à 18:13
Citer +Citer

fedora
Friday 18 July 2008 à 10:21
Passé le premier contact, on se rend compte qu'ils ont plus besoin d'être écoutés que d'une rencontre pour baiser ; c'est pas du tout ça.



écoute, la plus part de ceux qui vont sur des sites de cul y vont pour avoir plus que du sexe. la différence est seulement que certains le savent, et ne le cachent pas, et que d'autres se la joue.

passé le premier contact dis-tu. c'est bien ça le problème. faut voir la gueule du premier contact!!! à moins d'être désespérée, on ne le passe jamais. vraiment. vraiment vraiment.

et ça m'énerve d'autant plus que de la part d'un homme (d'une) d'un homme qui pourrait être mon père (de deux) être si peu respectueux d'une femme me choque profondément.



Sans nom
-
--
Je crois aussi qu'il s'agit d'une autre génération, qui ne connaît rien au fonctionnement biologique de la femme. Ils ne font même pas le rapprochement avec la ménopause. Et ils ne sont pas sur des sites de pure rencontre où on s'échange son n° de portable ou son adresse msn, tu comprends ?



ok, je suis assez d'accord avec la vision "ne connait rien au fonctionnement de la femme"... mais pour le reste, je te dirais seulement que les hommes dont je parle sont tous inscrits sur les sites que je fréquente. donc... euh... ce sont des sites de cul, tu vois?


Sans nom
-
--
L'andropause si elle existe vraiment...



elle existe... sleep.gif

à défaut de ne pas conna$itre le corps de la femme, essayez de connaître le votre. ça fait longtemps que la science ne se pose plus la question. et en cas de doute, une petite visite chez gogol et tout va mieux... sleep.gif


Sans nom
-
--
L'andropause si elle existe vraiment est très tardive, 80 ans peut-être.



40 ans. smile.gif


Sans nom
-
--
Le désir sexuel perdure beaucoup plus longtemps chez les hommes, c'est génétique et hormonal ; ce qui décline, c'est la fréquence de la demande et la qualité de l'érection ; mais il y a bien d'autres façons de s'aimer que la pénétration. mf_dribble.gif



okay... sleep.gif
recadrons tout ça.

l'andropause revient à ce que tu décris. le désir persiste je ne suis pas d'accord. ce qui persiste c'est l'envie d'avoir envie. l'envie d'avoir des érections, l'envie d'avoir une vie sexuelle parce que l'homme, plus que la femme, se définit toute sa vie par rapport à sa virilité, donc par rapport à ses capacités sexuelles.

pour exister, il se doit de baiser un minimum, ou alors d'afficher au moins une envie de le faire, à défaut de le faire tout à fait.

la libido baisse. d'ailleurs tu le dis, la fréquence de la demande baisse. si ce n'est pas de libido que tu parles, de quoi parles-tu? les hormones baissent aussi, hein, cherche pas.

et oui, le sexe, la pénétration, tout ça devient plus difficile. cherche pas, l'andropause est passée par là... sleep.gif


Sans nom
-
--
Bien sûr que les cas de personnes en détresse sont légion, que les femmes sont seules aussi et toujours brimées par notre culture (ailleurs c'est pire), mais j'aime les hommes et j'essaie de les comprendre, pas de les juger.



je ne juge personne. manquerait plus que ça.
juste je signale que j'ai la trentaine, donc l'âge de m'éclater au lit avec de jolis étalons, donc que je ne comprends pas que des hommes de 60 ans pensent avoir une chance avec moi.

que je sais pour l'avoir lu, et vu, souvent, que les femmes de plus 60 ans manquent cruellement de partenaires sexuels aussi.

alors ma conclusion est simple, et logique. je ne juge pas, je propose une solution toute trouvée.

maintenant, d'après ce que j'en ai lu, s'il est vrai qu'autour de la ménopause les femmes ont une activité sexuelle qui ralentit, il se trouve qu'elle réaccélère ensuite. autant, voire mieux qu'avant. donc, logiquement, les hommes ne sont pas tant que ça à plaindre...


Sans nom
-
--
Je me permets de te conseiller la lecture d'un livre intéressant paru l'année dernière : "Où est passé l'amour ?" de Lucy Vincent chez Odile Jacob.



qui parle de...?


Sans nom
-
--
Si tu veux continuer cette discussion, ce sera avec plaisir.



c'est fait.


par contre je suis complètement d'accord avec la création d'une zone sexualité des séniors. parce qu'ils ont autant besoin d'informations et de soutien que les ados.


Ce message a été modifié par didam - Monday 21 July 2008 à 18:18.
Sosduneterrienneendetresse
comrank
(F)
France (30)
Monday 21 July 2008 à 22:31
Citer +Citer
une femme ménauposée est davantage libre de son corps avec moins de contraintes, donc je pense que sa sexualité ne peut que continuer à s'épanouir... je pense que celles qui ne veulent plus coucher avec leur mari n'est pas une décision inhérente à leur ménaupose. A ce propos, on parle souvent des femmes mal baisées, je réponds donc oui, mais par qui ?
Yorgat
Mod Actu et Culture
comrank
34 ans (H)
France (54)
Tuesday 22 July 2008 à 15:38
Citer +Citer

fedora
Friday 18 July 2008 à 10:21
rolleyes.gif
Yorgat, comme ta réponse est... intelligente !

Tout homme de 50 ans et plus et jusqu'à sa mort, qui surviendra le plus tard possible si elle n'est pas provoquée avant par un accident, vu les performances médicales, qui nous maintiennent vivants à défaut de nous garder en bonne santé, tout homme de 50 ans et plus donc, a eu un jour 28 ans... clapclap.gif

Effectivement, un être humain, comme c'est intéressant !... D'autres avant toi s'y sont intéressés : "L"homme est un animal à deux pieds sans plumes."

Quant à toi, whiteghost, tu n'as pas bcp d'idées, à part être d'accord avec le manque d'idées des autres... mf_depressed.gif



C'est juste une blague nase hein ... c'est tout.
Alixxxounette
comrank
27 ans (F)
France (37)
Tuesday 22 July 2008 à 23:05
Citer +Citer
Je suis pas hypra briefée au sujet de la ménopause, mais de ce que je croyais en savoir, la ménopause n'était pas un frein au désir physiologique, ce qui revient à dire que l'origine du frein est davantage psychologique. Je ne dis pas pour autant qu'il est négligeable, ou à ne pas prendre au sérieux, mais plutôt que si vraiment ces femmes délaissent leur mari, c'est par un manque de communication. On dit ici qu'elles devraient en parler avec leur homme, mais qui est là pour en parler vraiment, et qu'en savent-elles vraiment, de ce qui leur arrive... Ce sujet est tellement tabou que gérer une vie sexuelle dans tout ça doit être particuliètement anxiogène, d'où coupure du désir.

En bref, la ménopause, faut en parler hein sleep.gif
Viocq
comrank
58 ans
France ()
Wednesday 23 July 2008 à 00:34
Citer +Citer
Merci, Fedora, d'avoir suscité cet excellent sujet, qui soulève un tas de questions essentielles.

La première qui me vient à l'esprit, c'est que la sexualité ayant pour but fondamental la reproduction, quelle est la place pour la sexualité quand il n'est pas question (consciemment ou non) de reproduction ? Dans l'espèce humaine, le lien du couple se maintient au delà de la simple génération pour permettre d'élever les petits, lesquels ne sont autonomes que très tard. La persistance d'une relation sexuelle cimente le couple, alors que dans la plupart des espèces animales, même évoluées (certains mammifères), elle ne sert qu'à la fécondation. La femme, femelle de l'espèce humaine, est la seule femelle du règne animal à connaître un orgasme (cf notamment les écrits de Desmond Morris, même s'ils datent).

Les femmes connaissent leur maximum de fertilité entre 16 et 19 ans. C'était l'âge auquel les hommes trouvaient les femmes le plus désirable jusqu'au XIX° siècle, même les hommes âgés. Mais à 40 ans, on était un "barbon"... Aujourd'hui, qu'est-ce qui attire un homme de 40 ans, une gamine de 16 ans, ou une femme de 35 ?

Pourtant il semble bien que les femmes voient leur vie rythmée par leurs saisons, leurs cycles. Il m'a toujours paru évident que mes compagnes étaient plus chaudes au moment de leurs ovulations et que la pilule leur enlevait leur ardeur. Mais curieusement, les plus chauds moments que je leur ai connus étaient au début de leurs grossesses, alors qu'elles étaient, certes, inondées d'oestrogènes, mais indubitablement soustraites à la fécondité !

Je redoute le moment où ma compagne va connaître sa ménopause. Toutes les femmes que j'ai connues ont été sexuellement fantasques : un jour très chaudes, le lendemain froides. Par périodes, de façon imprévisible. Je me suis fait presque violer par ma première femme, peu de temps avant notre divorce, alors que nous étions pratiquement séparés et qu'elle refusait que je l'approche depuis plusieurs mois : un souvenir torride, sans lendemain. Ma compagne actuelle peut ne penser qu'à ça durant deux jours, puis ne plus faire l'amour pendant deux semaines. Je n'ai pas connu beaucoup de femmes, mais celles que j'ai connues, je les ai bien connues, et chez toutes, j'ai rencontré cette versatilité de l'humeur sexuelle. Bien sûr, cela dépend des individus, mais il me semble que d'ordinaire, les hommes sont plus constants.

Quand ma femme va entamer sa ménopause, je pense que cela va être très dur, que son désir sexuel va disparaître. Actuellement, notre vie sexuelle dépend de ses humeurs. Pourvu qu'elle ne soit pas trop longtemps en sommeil, ça me va (même si ce n'est pas facile : mais depuis que j'ai 18 ans, et avec mes compagnes précédentes, ça a toujours été comme ça... je m'y suis fait) Mais je ne me vois pas mettre en suspend toute ma vie sexuelle et me contenter de fantasmes et d'onanisme à partir de 55 ans, ou 60 ans, ou même 75 ans !

Didam dit que beaucoup de femmes ménopausées souffrent de ne plus avoir de vie sexuelle. Je n'en suis pas si sûr. Comme elle le dit elle-même, hommes et femmes n'investissent pas leur vie sexuelle de la même manière. Féminité et masculinité ne se déterminent pas sur les mêmes modes, il n'y a pas de symétrie.

Et, pour donner à ce dernier point une dimension plus physiologique : l'andropause n'existe pas. La ménopause est un fait physiologique : l'arrêt de l'ovulation. Il n'y a pas d'équivalent masculin.

original.gif original.gif original.gif

Yorgat
Mod Actu et Culture
comrank
34 ans (H)
France (54)
Wednesday 23 July 2008 à 04:01
Citer +Citer
Franchement, je ne sais pas pourquoi vous dites tous ça. Peut être que pendant la ménopause il y a des fluctuations du fait des variations de production et de concentration en hormones (oestrogènes), mais je n'ai jamais entendu dire que les femmes n'avaient plus de sexualité après la ménopause.

Peut etre qu'à force d'entendre dire qu'après la ménopause "c'est foutu" certaines se persuadent que la sexualité n'existe plus, mais perso, je crois que tout ça c'est dans le mental que ça se passe.

Quant à dire que l'andropause n'existe pas, c'est aller un peu vite en besogne, car vers la quarantaine les hommes connaitraient (d'après mes mauvais souvenirs) un nouveau pic de production d'hormone testostérone (après une accalmie vers la trentaine), pic qui retombe rapidement après et diminue petit à petit. Donc l'andropause pourrait être cette fluctuation après le pic.


Ce message a été modifié par Yorgat - Wednesday 23 July 2008 à 04:03.
Ancien024
comrank
Wednesday 23 July 2008 à 07:34
Citer +Citer
Je suis assez d'accord avec yorgat la dessus.
On peut rajouter aussi qu'il ne faut pas oublier que les femmes qui connaitraient ce genre de problème (baisse ou absence de libido pendant ou après la ménaupause) qu'un certain nombre de traitements adaptés existent de nos jours. Il existe des compléments hormonaux assez recents très efficaces avec peu d'effets secondaires ni dangereux pour la santé (sous forme de gel ou gélules vaginales par exemple).

Ca marche aussi sur les femmes qui auraient eu une abblation des ovaires et utérus, qui chez certaines après ces opérations, n'avaient non plus aucune libido.

Il éxiste même depuis 2007 des patch de testostérones utilisable par ces femmes la qui leur redonne un peu la pêche (de l'énergie), et une libido de jeune première. happy.gif
Ancien024
comrank
Wednesday 23 July 2008 à 07:37
Citer +Citer

Viocq
Wednesday 23 July 2008 à 00:34
Merci, Fedora, d'avoir suscité cet excellent sujet, qui soulève un tas de questions essentielles.

La première qui me vient à l'esprit, c'est que la sexualité ayant pour but fondamental la reproduction, quelle est la place pour la sexualité quand il n'est pas question (consciemment ou non) de reproduction ? Dans l'espèce humaine, le lien du couple se maintient au delà de la simple génération pour permettre d'élever les petits, lesquels ne sont autonomes que très tard. La persistance d'une relation sexuelle cimente le couple, alors que dans la plupart des espèces animales, même évoluées (certains mammifères), elle ne sert qu'à la fécondation. La femme, femelle de l'espèce humaine, est la seule femelle du règne animal à connaître un orgasme (cf notamment les écrits de Desmond Morris, même s'ils datent).

Les femmes connaissent leur maximum de fertilité entre 16 et 19 ans. C'était l'âge auquel les hommes trouvaient les femmes le plus désirable jusqu'au XIX° siècle, même les hommes âgés. Mais à 40 ans, on était un "barbon"... Aujourd'hui, qu'est-ce qui attire un homme de 40 ans, une gamine de 16 ans, ou une femme de 35 ?

Pourtant il semble bien que les femmes voient leur vie rythmée par leurs saisons, leurs cycles. Il m'a toujours paru évident que mes compagnes étaient plus chaudes au moment de leurs ovulations et que la pilule leur enlevait leur ardeur. Mais curieusement, les plus chauds moments que je leur ai connus étaient au début de leurs grossesses, alors qu'elles étaient, certes, inondées d'oestrogènes, mais indubitablement soustraites à la fécondité !

Je redoute le moment où ma compagne va connaître sa ménopause. Toutes les femmes que j'ai connues ont été sexuellement fantasques : un jour très chaudes, le lendemain froides. Par périodes, de façon imprévisible. Je me suis fait presque violer par ma première femme, peu de temps avant notre divorce, alors que nous étions pratiquement séparés et qu'elle refusait que je l'approche depuis plusieurs mois : un souvenir torride, sans lendemain. Ma compagne actuelle peut ne penser qu'à ça durant deux jours, puis ne plus faire l'amour pendant deux semaines. Je n'ai pas connu beaucoup de femmes, mais celles que j'ai connues, je les ai bien connues, et chez toutes, j'ai rencontré cette versatilité de l'humeur sexuelle. Bien sûr, cela dépend des individus, mais il me semble que d'ordinaire, les hommes sont plus constants.

Quand ma femme va entamer sa ménopause, je pense que cela va être très dur, que son désir sexuel va disparaître. Actuellement, notre vie sexuelle dépend de ses humeurs. Pourvu qu'elle ne soit pas trop longtemps en sommeil, ça me va (même si ce n'est pas facile : mais depuis que j'ai 18 ans, et avec mes compagnes précédentes, ça a toujours été comme ça... je m'y suis fait) Mais je ne me vois pas mettre en suspend toute ma vie sexuelle et me contenter de fantasmes et d'onanisme à partir de 55 ans, ou 60 ans, ou même 75 ans !

Didam dit que beaucoup de femmes ménopausées souffrent de ne plus avoir de vie sexuelle. Je n'en suis pas si sûr. Comme elle le dit elle-même, hommes et femmes n'investissent pas leur vie sexuelle de la même manière. Féminité et masculinité ne se déterminent pas sur les mêmes modes, il n'y a pas de symétrie.

Et, pour donner à ce dernier point une dimension plus physiologique : l'andropause n'existe pas. La ménopause est un fait physiologique : l'arrêt de l'ovulation. Il n'y a pas d'équivalent masculin.

original.gif original.gif original.gif




(je post pas beaucoup mais je lis et tant à te quoter, j'en profite pour te dire que j'adore tes posts).

Ton analyse sur la différence entre la libido masculine et féminine est très bien vue : la constance des hommes et la versatilité de l'humeur sexuelle chez les femmes. j'ai le même ressenti, mais d'un point de vue un peu différent, basé sur mon ressenti. Enfin bref... sleep.gif )


Ce message a été modifié par Nathalie - Wednesday 23 July 2008 à 07:39.
Fedora
comrank
France (32)
Wednesday 23 July 2008 à 09:14
Citer +Citer
Merci, Fedora, d'avoir suscité cet excellent sujet, qui soulève un tas de questions essentielles.

wub.gif wub.gif

Bonjour et merci à toi d'avoir fait ce long discours !
Mon but était de susciter des réponses de la part d'hommes (et de femmes) qui soient en plein dans le sujet et d'obtenir leurs points de vue personnels. Car, là, je me sentais un peu seule avec une femme de 36 ans qui ne parle que de sites de cul et quasiment de harcèlement sexuel à son encontre. Je vais lui demander si elle y est inscrite et si oui pourquoi.

Je suis d'accord avec tout ce que tu dis et je te sens très informé. Le problème des forums est que, bien sûr, beaucoup répondent n'importe quoi, un peu comme sur Yahoo Q//R.

Cela m'évoque cette citation :
"Moins on a de connaissances, plus on a de convictions. ... Contester un savoir donne le plaisir de l'échange, alors que s'opposer à une conviction revient à traiter l'autre de menteur, de fou, ou d'idiot. .... On se fâche bien plus pour défendre une opinion que pour élaborer une idée."
-----------------------------

Je crois avoir déjà expliqué que j'ai pu me rendre compte que la recherche n'était pas seulement sexuelle et je peux même dire que parfois c'est même le contraire : sans s'en rendre bien compte, l'homme en question recherche avant tout une écoute, un partage d'idées, de la compréhension. Et il s'avère que ce qui lui manque ce sont les marques d'affection, les caresses, les baisers. Et là, je vois très bien ce qui se passe sur le terrain quand ce mari tente une approche timide... Je pose tjrs des questions très directes et j'obtiens tjrs des réponses qui me permettent de cerner la personne rapidement. Ce n'est pas si facile d'organiser une rencontre purement sexuelle à cet âge et quand les partenaires ne sont pas libres.

Et puis, de toute façon, on ne va pas se mettre à reprocher aux hommes d'être des hommes ! "J'ai eu les gosses, ils sont élevés, merci, basta !" D'ailleurs, si leur épouse leur tourne le dos, cela ne l'empêche pas de surveiller sa "fidélité" !!!
-----------

Quand ma femme va entamer sa ménopause, je pense que cela va être très dur, que son désir sexuel va disparaître. Actuellement, notre vie sexuelle dépend de ses humeurs. Pourvu qu'elle ne soit pas trop longtemps en sommeil, ça me va (même si ce n'est pas facile : mais depuis que j'ai 18 ans, et avec mes compagnes précédentes, ça a toujours été comme ça... je m'y suis fait) Mais je ne me vois pas mettre en suspend toute ma vie sexuelle et me contenter de fantasmes et d'onanisme à partir de 55 ans, ou 60 ans, ou même 75 ans ! crying.gif Tu plaisantes ! Tu seras un barbon à 60 ans, qui fréquentera les "sites de cul" pour te trouver une jeunette... T'as pas honte ? Même didam, qui approchera les 50, ne voudra pas de toi ! Au placard, popol ! mdrrr

Et voilà ! tu as résumé la situation ! La différence avec mes correspondants, c'est que tu es informé et que tu anticipes déjà, et cela changera tout je peux te l'assurer. Ce dont ta femme aura besoin à ce moment-là, c'est que tu comprennes sa situation et que le dialogue ne soit pas rompu. Tout est dans la tête comme je l'ai lu dans une autre réponse.
----------

Didam dit que beaucoup de femmes ménopausées souffrent de ne plus avoir de vie sexuelle. Je n'en suis pas si sûr. Comme elle le dit elle-même, hommes et femmes n'investissent pas leur vie sexuelle de la même manière. Féminité et masculinité ne se déterminent pas sur les mêmes modes, il n'y a pas de symétrie.

Bien sûr il faut se garder de généraliser, mais je pense que tu as raison (il faudrait établir un sondage ici, qu'en penses-tu ? -tu remarqueras que je n'ai pas écrit "quand penses-tu ?"... biggrin.gif ). Les femmes se passent plus facilement de vie sexuelle si leur tête l'a décidé.


Et, pour donner à ce dernier point une dimension plus physiologique : l'andropause n'existe pas. La ménopause est un fait physiologique : l'arrêt de l'ovulation. Il n'y a pas d'équivalent masculin. bisou.gif



Fedora
comrank
France (32)
Wednesday 23 July 2008 à 12:14
Citer +Citer
[quote name='Alixxxounette' date='Tuesday 22 July 2008 à 23:05' post='10862793']
Je suis pas hypra briefée au sujet de la ménopause, mais de ce que je croyais en savoir, la ménopause n'était pas un frein au désir physiologique, ce qui revient à dire que l'origine du frein est davantage psychologique. Je ne dis pas pour autant qu'il est négligeable, ou à ne pas prendre au sérieux, mais plutôt que si vraiment ces femmes délaissent leur mari, c'est par un manque de communication. On dit ici qu'elles devraient en parler avec leur homme, mais qui est là pour en parler vraiment, et qu'en savent-elles vraiment, de ce qui leur arrive... Ce sujet est tellement tabou que gérer une vie sexuelle dans tout ça doit être particuliètement anxiogène, d'où coupure du désir.

En bref, la ménopause, faut en parler hein

wink.gif
Ma chère Alixxxxxxxxxxxx malgré ton jeune âge et les années-lumière qui te séparent encore de ta ménopause, je dirais que tu as fait en quelque sorte une synthèse exhaustive de la situation ! Bravo !

C'est effectivement un sujet tabou et pourtant, on trouve tout sur le Net, sur tous les sujets, mais encore faut-il savoir qu'on a des questions à poser et comment s'y prendre, tandis que trouver des sites de rencontres...

Tu vois, je suis en train de me demander si ce n'est pas tout simplement la qualité de la relation conjugale qui est en cause et si beaucoup de femmes ne profiteraient pas de la ménopause justement pour tirer un trait sur l'intimité. J'ai ainsi un correspondant avec lequel je discute sur msn qui me répond que s'il veut engager le dialogue, il obtient : "j'ai pas envie". Point/barre...

Cependant, étant passée par là, à notre époque nous disposons tout de même d'une information et de médecins compétents. La péri-ménopause ne dure pas dix ans ! Un an environ je dirais avant stabilisation et le THS est là qui améliore bien les choses (cependant interdit en cas de cancer perso ou dans la famille). Je l'ai tjrs pris malgré des périodes où la gynéco voulait me faire arrêter le traitement au prétexte que les Américains... ou les recherches... qui disent que... Le THS ne déclenchera pas un cancer, il révèlera tout au plus un cancer latent qui serait survenu de toute façon, et l'intérêt du traitement, c'est justement qu'il impose un suivi gynécologique.

Je suis contente de trouver ici une jeune femme qui développe une réflexion intelligente sur un sujet somme toute difficile.

bisou.gif bisou.gif

Fedora
comrank
France (32)
Wednesday 23 July 2008 à 12:25
Citer +Citer

Yorgat
Monday 21 July 2008 à 14:27
C'est juste une blague nase hein ... c'est tout.




happy.gif

Yorgat, te voilà remonté dans mon estime... Car je vois que tu as fait une réponse ensuite, et que tu ne t'es pas vexé de mon commentaire, ce qui prouve que tu es capable de te remettre en question. Et que tu n'es pas un narcissique que seule son opinion intéresse.

bisou.gif wub.gif
Fedora
comrank
France (32)
Wednesday 23 July 2008 à 13:05
Citer +Citer
écoute, la plus part de ceux qui vont sur des sites de cul y vont pour avoir plus que du sexe. la différence est seulement que certains le savent, et ne le cachent pas, et que d'autres se la joue.

***************tu es très manichéenne

passé le premier contact dis-tu. c'est bien ça le problème. faut voir la gueule du premier contact!!! à moins d'être désespérée, on ne le passe jamais. vraiment. vraiment vraiment.

**************qu'appelles-tu premier contact ? Première rencontre dans la réalité ? Non : tu veux dire premier "mail" sur le site ?

et ça m'énerve d'autant plus que de la part d'un homme (d'une) d'un homme qui pourrait être mon père (de deux) être si peu respectueux d'une femme me choque profondément.

****************j'aimerais des précisions, vraiment, j'ai du mal à te suivre...

ok, je suis assez d'accord avec la vision "ne connait rien au fonctionnement de la femme"... mais pour le reste, je te dirais seulement que les hommes dont je parle sont tous inscrits sur les sites que je fréquente. donc... euh... ce sont des sites de cul, tu vois?
elle existe... sleep.gif

************mais que cherches-tu toi sur des sites "de cul" ? ils ne sont pas tous "de cul" d'abord ; il y en a tellement, qu'une sélection drastique s'impose.

à défaut de ne pas conna$itre le corps de la femme, essayez de connaître le votre. ça fait longtemps que la science ne se pose plus la question. et en cas de doute, une petite visite chez gogol et tout va mieux...

**********Gogol est un écrivain russe... je n'ai pas compris ce gogol, il y a une faute de frappe ?



okay... sleep.gif
recadrons tout ça...............recadrons ????? huh.gif

l'andropause revient à ce que tu décris. le désir persiste je ne suis pas d'accord. ce qui persiste c'est l'envie d'avoir envie. l'envie d'avoir des érections, l'envie d'avoir une vie sexuelle parce que l'homme, plus que la femme, se définit toute sa vie par rapport à sa virilité, donc par rapport à ses capacités sexuelles.

***********tu es un mec pour savoir ça avec tant de précisions ? On dirait que tu reproches aux hommes d'avoir une b... wacko.gif et de vouloir l'utiliser... Et tu ne t'es pas demandé pourquoi ?

pour exister, il se doit de baiser un minimum, ou alors d'afficher au moins une envie de le faire, à défaut de le faire tout à fait.

***********oui, tandis que la femme, elle a besoin de quoi, alors, pour "exister" ?

Une petite citation pour illustrer ton propos (oui, je sais, j'adore les citations) :

"Il faut baiser pour vivre et non pas vivre pour baiser" Hegel
"Plutôt coucher que crever, c'est la devise des hommes." Nietsche

Ah ! ces mecs qui se servent aussi de leur cerveau, quelle engeance !


la libido baisse. d'ailleurs tu le dis, la fréquence de la demande baisse. si ce n'est pas de libido que tu parles, de quoi parles-tu? les hormones baissent aussi, hein, cherche pas.

et oui, le sexe, la pénétration, tout ça devient plus difficile. cherche pas, l'andropause est passée par là...

*********ce n'est pas la baisse des hormones mais simplement le vieillissement de l'individu, de la même façon que tes seins et le reste vont "tomber" aussi. Qqun d'autre a répondu très précisément à ton affirmation

je ne juge personne. manquerait plus que ça.****tu ne juges personne ici car tu fais des généralités, mais je voudrais t'entendre parler d'une personne précise que tu connaîtrais.

juste je signale que j'ai la trentaine, donc l'âge de m'éclater au lit avec de jolis étalons, donc que je ne comprends pas que des hommes de 60 ans pensent avoir une chance avec moi.

*************tu me parais très remontée, pourquoi ? tu parles de propositions sur les sites ? Qu'est-ce que tu en as à faire ? Occupe-toi de répondre à ceux qui t'intéressent et balance les autres à la corbeille, ou mets des filtres et tu ne recevras que ta sélection... Moi j'ai des tas de jeunes gens à partir de 25 ans qui m'envoient leur n° de portable, alors... là aussi on peut se poser des questions !

que je sais pour l'avoir lu, et vu, souvent, que les femmes de plus 60 ans manquent cruellement de partenaires sexuels aussi.

alors ma conclusion est simple, et logique. je ne juge pas, je propose une solution toute trouvée.

maintenant, d'après ce que j'en ai lu, s'il est vrai qu'autour de la ménopause les femmes ont une activité sexuelle qui ralentit, il se trouve qu'elle réaccélère ensuite. autant, voire mieux qu'avant. donc, logiquement, les hommes ne sont pas tant que ça à plaindre...
qui parle de...?

***********???????????

c'est fait.
par contre je suis complètement d'accord avec la création d'une zone sexualité des séniors. parce qu'ils ont autant besoin d'informations et de soutien que les ados.

**************tu sais comment il faut faire pour obtenir ça ?

Je ne sais plus où est ta question au sujet du bouquin cité, mais si tu veux savoir de quoi ça parle, tu le lis.... (j'ai donné une mauvaise réponse, là ?... lol), sinon, le mieux est de taper le titre dans ton navigateur, qu'en penses-tu ? Et j'ajouterai pareil qu'à Viocq "tu remarqueras que je n'ai pas écrit 'quand penses-tu ?'".

bisou.gif







Maggggg
Mod Espace D
comrank
Wednesday 23 July 2008 à 17:13
Citer +Citer
la ménopause est un cap dificile dans la vie d'une femme, au contraire de la puberté, elle annonce la "fin"
on connait les symptômes, on sait les prévenir et les traiter.

par contre je n'ai pas l'impréssion que l'on aborde souvent le côté psy de cette transition. je ne crois pas que beaucoup de gynécos s'en préoccupent...

la femme doit accepter son viellissement, si elle a pû jusque là l'occulter, par la force des choses, elle ne le peut plus.

la façon dont elle assumera/acceptera ou pas ce "passage" est bien sûr propre à chacune.

mais la façon dont le couple vivra cet "état" n'est telle pas le résultat/le miroir des liens, de la complicité, du niveau de communication entre la femme et son partenaire?

j'ai plusieurs fois abordé ce sujet avec des femmes concernées et c'est en gros la réflexion que je me suis faite, sans toutefois en faire une généralité!
j'ai remarqué des similitudes quant au devenir de la sexualité au sein d'un couple quand la femme entre en ménopause et quand la femme subit une mammectomie...

Pages :  1 2 >


Suggestion de sujets



A voir sur le portail Livenet.fr Actu et culture
Vie Quotidienne
Arts et loisirs
High tech
Amour et sexe
Musique
Real TV
Nos partenaires Partenaires : php - Vidéos - PS3 - Cinéma - voyage - Séries en DVD - Jeux gratuits
Contact et infos Le blog Livenet
Suggestions sur Livenet
Aide générale Livenet - Aide du Forum
Charte du forum
Mentions légales
Reporter un abus
Reporter un bug

Copyright © 2004-2013 Tigersun - Tous droits réservés - Powered By IP.Board © 2014  IPS, Inc.