A voir sur Livenet :


Derniers Sujets

Vous êtes ici : Livenet > Forums > Religion et Surnaturel

La Rose De Shakespeare Et Dieu

Angelica
comrank
35 ans
Canada
Sunday 06 June 2004 à 00:12
Citer +Citer
"Qu'y a-t-il dans un nom? Ce que nous appelons une rose embaumerait autant sous un autre nom."

Qu'est-ce qu'un nom?

Qu'est-ce que cela change qu'il s'appele Yhavé, Allah, Jésus, Jéovah, Boudha ou autre?

p.s.: désolée je suis consiente que ce topic n'allait pas ici, mais je ne savais pas où le mettre??

RealSidius
comrank
42 ans
France (13)
Sunday 06 June 2004 à 00:34
Citer +Citer
Je crois que c'est sa place au contraire smile.gif
Angelica
comrank
35 ans
Canada
Sunday 06 June 2004 à 00:45
Citer +Citer
alors je suis ravie de l'avoir mis au bon endroit....
RealSidius
comrank
42 ans
France (13)
Sunday 06 June 2004 à 01:20
Citer +Citer
La question du langage est la question fondamentale de la philosophie du XXeme siècle :

o Par exemple , la pensée de l'homme précède-t-elle le langage ou est-elle toujours dépendante de celui-ci pour accéder à la conscience ?
Angelica
comrank
35 ans
Canada
Sunday 06 June 2004 à 01:25
Citer +Citer
à mon avis, la pensée fonctionne par association d'idée et non par association de terme, donc le language n'est nullement nécéssaire à la pensée, il ne sert qu'à la communiquer, nous n'aurions point besoin de language si nous étions tous télépates....
RealSidius
comrank
42 ans
France (13)
Sunday 06 June 2004 à 01:46
Citer +Citer
Je crois que c'est plus complexe que cela , si l'on considère que l'Univers du langage existe avant même l'existence de notre pensée , et que nous sommes guidés par lui , influencé je dirais.

[1] Je pense que dans bien des cas , le langage supplée à notre pensée , et on pourrait presque dire que ça parle davantage que je parle , lorsque je prononce une phrase.

[2] En quoi la richesse d'une réflexion est-elle liée à une luxuriance de vocabulaire ?

P.S.1 : je ne connaissais pas le mot luxuriance , mais je l'ai employé et en regardant sa définition , elle correspond à merveille à ce que je voulais dire.

P.S.2. : il est bientôt 2h00 et il est difficile que ma pensée soit à la hauteur de la question , alors à bientôt smile.gif
Satansfan
comrank
Sunday 06 June 2004 à 14:33
Citer +Citer
donc 2 questions ( langage, sans "u" en français ):

1) le langage est-il nécessaire à la pensée, où ne sert-il qu'à la transmettre ?

2) le langage que j'utilise influence-t-il mes pensées, par sa structure propre et sa diversité ?

On peut pas mal réfléchir sur le 2), mais sur le 1) on ne peut se passer de considérations neurologiques. Le langage demande une activité cérébrale considérable, et notre cervelle n'aurait sans doute pas été autant sollicitée sans nos possibilités physiques d'en développer un complexe. Autrement dit, sans langage nos pensées seraient sans doute moins développées, car on aurait créé moins de connexions neuronales pour le maîtriser.

' Comprendrez bien que quand on dit que l'orthographe est la science des ânes, je n'suis point d'accord.
DarkBlueJane
comrank
36 ans (F)
France (13)
Tuesday 08 June 2004 à 18:16
Citer +Citer
je pense que le langage est indispensable à la structuration de la pensée.
mettre des mots sur des choses ou sur des concepts permet de clarifier ses idées et de faire évoluer d'avantage son discours.

par exemple, quand on ouvre le capot d'une voiture, on voit tout un fouilli de tuyaux, de "trucs" plein de crasse, désordonné... quand on met un nom sur chaque éléments (moteur, carburateus, pompe à essence etc...) même sans connaitre exactement le fonctionnement, on voit ce qu'il y a sous le capot de façon différente, tout sens bien mieux rangé, en ordre...
Dkcitr
comrank
Wednesday 09 June 2004 à 08:17
Citer +Citer
Bonjour Angélica,
Il faudrait peut-être commencer à se demander si les mots, le langage
sont un moyen, un outil, ou un but en soi...
Si c'est un but, cela signifie que nous sommes des êtres abstraits qui
n'avons pas besoin d'autre chose que de symboles. Les mathématiques
sont un bon exemple de cas ou le symbole et ce qu'il représente ne font
qu'un.
La vie n'est pas une abstraction mathématique, nous non plus. Pas de vie
non incarnée jusqu'à preuve du contraire. Alors le mot sert à désigner
une chose qui existe en dehors de lui : objet, processus humain etc
Il est évident que le mot n'est pas la chose. Le mot douleur ne me fait pas
mal. Donc il ne faut pas confondre le mot et ce qu'il désigne.
Le problème, c'est qu'on s'est mis à adorer, vénérer les mots, symboles,
idées pour eux-mêmes sans plus s'occuper de connaître ce dont il était
question. On tue, exclut, violente, affame au nom d'un mot, pour une
idée. On ne cherche pas à savoir si la réalité humaine justifiait un tel
traitement. Oui Angelica, Quel que soit le nom que l'on donne à Dieu,
qu'est-ce que ça recouvre : une aventure purement humaine, une
institution qui exploite l'homme, mais personne n'a la moindre
véritable "expérience' de qui comment est Dieu.
Amicalement
DarkBlueJane
comrank
36 ans (F)
France (13)
Thursday 10 June 2004 à 09:35
Citer +Citer
je suis tout à fait d'accord,on plonge dans l'excès quand on donne aux mots plus d'importance qu'ils n'en ont
un peu comme ces gens qui veulent à tout pris sauver leur "couple" , en sacrifiant leur bonheur personnel...
mais ça reste pour moi un excès et les mots restent indispensables pour structurer les pensées et les pousser les raisonnements.
Dkcitr
comrank
Friday 11 June 2004 à 07:47
Citer +Citer
Mais bien sûr DarkBlueJane, je n'ai jamais dit qu'il fallait supprimer les
mots. Ce serait vouloir se passer de la communication entre les hommes et
d'un outil merveilleux pour comprendre le monde. Je disais juste que ce
n'est qu'un moyen, un instrument, un outil. L'outil peut être utilisé de façon
bénéfique ou maléfique, ça dépend des intentions de l'utilisateur.
Mais ça n'est jamais une fin en soi le mot, l'idée.
Donc il faut rejeter tout jugement qui s'appuierait simplement sur l'emploi
de tel ou tel mot ou idée. Voir toujours ce que cela recouvre non ?
Exemple : si tu dis Allah au lieu de Yahvé : discrimination.
DarkBlueJane
comrank
36 ans (F)
France (13)
Friday 11 June 2004 à 09:39
Citer +Citer
QUOTE (dkcitr @ 11 Jun 2004 à 06:47)
Mais bien sûr DarkBlueJane, je n'ai jamais dit qu'il fallait supprimer les
mots.

t'inquiète pas j'avais compris tongue.gif je voulais juste dire qu'au delà de la communication, les mots avaitent une utilité dans la compréhension même quand on est tout seul...
Mouflesecharpe
comrank
Friday 11 June 2004 à 22:38
Citer +Citer
QUOTE (RealSidius @ 06 Jun 2004 à 01:20)
La question du langage est la question fondamentale de la philosophie du XXeme siècle :

o Par exemple , la pensée de l'homme précède-t-elle le langage ou est-elle toujours dépendante de celui-ci pour accéder à la conscience ?

cela me fait penser au Cratyle ? me trompe je ? huh.gif
RealSidius
comrank
42 ans
France (13)
Friday 11 June 2004 à 23:14
Citer +Citer
Euh , je n'y pensais pas , et je ne l'ai jamais lu : j'ai trouvé pourtant un site intéressant sur Platon (sur le sujet en question)

http://mper.chez.tiscali.fr/auteurs/Platon.html

Je pense surtout à ce que l'on appelle "le structuralisme" , et l'idée selon laquelle quand ça parle , ce n'est pas toujours "je" qui parle...

P.S. : vaste débat biggrin.gif
Said
comrank
40 ans
Maroc
Friday 11 June 2004 à 23:24
Citer +Citer
QUOTE (angelica @ 05 Jun 2004 à 23:12)
"Qu'y a-t-il dans un nom? Ce que nous appelons une rose embaumerait autant sous un autre nom."

Qu'est-ce qu'un nom?

Qu'est-ce que cela change qu'il s'appele Yhavé, Allah, Jésus, Jéovah, Boudha ou autre?

p.s.: désolée je suis consiente que ce topic n'allait pas ici, mais je ne savais pas où le mettre??

Je crois que la philosophie cherche les essenses des choses et pas ses noms !
Dkcitr
comrank
Saturday 12 June 2004 à 08:18
Citer +Citer
Bonjour Said,
Oui mais quand même, une rose ne sent pas comme un oeillet ou du lilas.
Et les noms : rose, oeillet, lilas ont permis de distinguer les aspects, odeurs,
caractéristiques différentes des fleurs.
Donc le problème : c'est l'essence, la nature de la rose, de l'oeillet...c'est à
dire, pour reprendre l'exemple des religions, comprendre la nature, le
sens profond de chacun de ses messages, son effet sur l'homme.
Mais voilà le problème : pas touche, c'est sacré, tabou, c'est divin, c'est
un dogme, chaque mot reçoit sa part de sacré. On ne discute pas. On croit.
Puisque c'est Dieu qui parle.
Ferme   ^


Suggestion de sujets



A voir sur le portail Livenet.fr Actu et culture
Vie Quotidienne
Arts et loisirs
High tech
Amour et sexe
Musique
Real TV
Nos partenaires Partenaires : php - Vidéos - PS3 - Cinéma - voyage - Séries en DVD - Jeux gratuits
Contact et infos Le blog Livenet
Suggestions sur Livenet
Aide générale Livenet - Aide du Forum
Charte du forum
Mentions légales
Reporter un abus
Reporter un bug

Copyright © 2004-2013 Tigersun - Tous droits réservés - Powered By IP.Board © 2014  IPS, Inc.