A voir sur Livenet :


Derniers Sujets

Pages :  1 2 >
Vous êtes ici : Livenet > Forums > Philosophie

L'avenir De L'etre Humain : La Déshumanisation ?

Dansvot'gueule
comrank
(H)
Monday 12 March 2007 à 21:52
Citer +Citer
Suite à un très bref échange avec _A_ en Sciences, je me suis permis une interrogation dont je vous livre telle quelle la teneur :

Outre le fait que notre avenir en tant qu'espèce soit bien sombre, que celui de notre civilisation le soit encore plus, qu'en est il de notre humanité ? Cette belle connerie que souvent l'on invoque sans jamais etre sûr qu'elle existe.

En analysant un peu l'évolution récente de nos sociétés, des mentalités, des modes de vie de nous autres occidentaux niaiseux et aliénés jusqu'à la moelle, et en nous projetant légerement dans l'avenir, forts -et je l'espère légerement moins con- de cette rapide introspection, l'avenir de l'etre humain ne serait-il pas ... à la déshumanisation ?

Car en vérité je vous le dit braves gens, il n'y a aucune cohérence, dans le comportement humain ! Et c'est notre avenir, une fois de plus, qui en sera la sanction ...
Alors vous là, le regard bovin et la bouche pâteuse, que pensez vous de notre humanité ? (celle qui se pense, pas celle qui croit )


(Certes, il faudrait d'abord s'accorder sur ce que nous appelons pompeusement "notre humanité", mais, hey oh, j'ai posé les bases, démerdez vous avec les détails. sleep.gif )


Ce message a été modifié par dansvot'gueule - Monday 12 March 2007 à 22:03.
_A_
comrank
Monday 12 March 2007 à 22:26
Citer +Citer
Youpi happy.gif

J'ai banni de mon vocabulaire le mot "inhumain" dans la quasi totalité de mes phrases, même si parfois il m'échappe encore. Pour moi, aucun comportement n'est "inhumain", puisque c'est l'humanité qui fait. D'ailleurs, il est amusant et interressant de réfléchir à ce mot que l'humanité à inventée pour se qualifier elle-même.
Ce n'est une découverte pour personne, l'homme est une plaie, pour son envirronnement comme pour lui-même. Rien qu'avec les guerres on tient déjà des exemples flagrants.

Mon avis est le suivant : si on regarde l'évolution de l'espèce humaine s'est faite à une vitesse vertigineuse. J'en veux pour preuve cette comparaison : Mettons que depuis le Big Bang jusqu'à nos jours se soit passé un an en tout et pour tout. Dans ce cas de figure l'apparition des premiers bipèdes jusqu'à aujourd'hui, c'est à dire la civilisation telle qu'on la connaît, représente à elle seule une minute soit du 31 décembre 23h59 jusqu'au 1er janvier 00h00 de l'année d'après. Suite à ce constat, il me parait évident que l'humanité va se détruire d'elle même après avoir détruit tout son envirronnement proche ou moins proche, pour ensuite s'éteindre comme une merde dans une multitude d'explosions atomiques.

En d'autres termes, l'humanité est vouée à être détruite, non pas par un changement climatique, mais tout simplement et débilement par elle-même.

Et Toc, prends ça dans tes dents.

Ce message a été modifié par _A_ - Monday 12 March 2007 à 22:45.
Aureliano
comrank
Monday 12 March 2007 à 22:37
Citer +Citer
* sors son cornet de Lexomil® *
Danielfr40
comrank
57 ans (H)
Tuesday 13 March 2007 à 06:04
Citer +Citer
Je pense qu'il n'y a rien de si exceptionnel par rapport aux évolutions qu'ont connues les civilisations antérieures.

Notre société a beau se parer de toutes les apparences de la déshumanisation, les individus eux, sont toujours aussi humains, à chercher l'âme soeur, à compatir, les dons n'ont jamais été aussi importants, certaines religions attirent cette soif d'humanité.

Même la société qu'on dit si inhumaine cherche à trouver des solutions pour les laissés pour compte.

Alors espoir.
Yenamarre
comrank
29 ans (H)
France (21)
Friday 23 March 2007 à 02:18
Citer +Citer
QUOTE (_A_ @ 12 Mar 2007 à 21:26)
Youpi happy.gif

J'ai banni de mon vocabulaire le mot "inhumain" dans la quasi totalité de mes phrases, même si parfois il m'échappe encore. Pour moi, aucun comportement n'est "inhumain", puisque c'est l'humanité qui fait. D'ailleurs, il est amusant et interressant de réfléchir à ce mot que l'humanité à inventée pour se qualifier elle-même.
Ce n'est une découverte pour personne, l'homme est une plaie, pour son envirronnement comme pour lui-même. Rien qu'avec les guerres on tient déjà des exemples flagrants.

Mon avis est le suivant : si on regarde l'évolution de l'espèce humaine s'est faite à une vitesse vertigineuse. J'en veux pour preuve cette comparaison : Mettons que depuis le Big Bang jusqu'à nos jours se soit passé un an en tout et pour tout. Dans ce cas de figure l'apparition des premiers bipèdes jusqu'à aujourd'hui, c'est à dire la civilisation telle qu'on la connaît, représente à elle seule une minute soit du 31 décembre 23h59 jusqu'au 1er janvier 00h00 de l'année d'après. Suite à ce constat, il me parait évident que l'humanité va se détruire d'elle même après avoir détruit tout son envirronnement proche ou moins proche, pour ensuite s'éteindre comme une merde dans une multitude d'explosions atomiques.

En d'autres termes, l'humanité est vouée à être détruite, non pas par un changement climatique, mais tout simplement et débilement par elle-même.

Et Toc, prends ça dans tes dents.

je suis absolument d'accord, cette vision me parait assez réaliste. L'humain est une espèce à moitié taré et à moitié raté.
Ancien001
comrank
Friday 23 March 2007 à 04:27
Citer +Citer
L'humanité est née de l'Afrique, elle y réside et y mourrera si elle doit mourrir.
Il n'y a pas continent plus humain que l'Afrique.
L'esperance de vie y etant de 30 à 35 ans , les gens y sont plus attachés à la vie, ils communiquent entre eux.

Les gens se "déshumaniseront" au niveau de la communication entre eux dans le monde occidental tandis qu'en Afrique la vie est une valeur si rare et fragile qu'elle y est bien plus respectée, contrairement à ce que l'on peut croire , qu'en occident.

Tu confonds, je pense, la déshumanisation et la décadence.
L'occident est décadent, et c'est bien fait.
Le reste du monde est en essort et il est à observer .
_A_
comrank
Friday 23 March 2007 à 09:52
Citer +Citer
C'est pas les pays pauvres qui font tourner le monde. Par conséquent la décadence qui s'applique en occident s'applique également dans le reste du monde. Par exemple lorsque je regarde un reportage sur une tribue d'Afrique c'est flagrant : c'est des gens qui vivent dans des cases et qui ont une vie semblable à celle qu'on menait bien des siècles avant, à la différence qu'ils sont habillés en Nike.
Benedictex
comrank
54 ans
France (34)
Wednesday 28 March 2007 à 19:51
Citer +Citer
je trouve que _A_ a assez bien résumé la situation.
En ce qui concerne la prétendue humanité de l'être humain, c'est du pur fantasme et ce qui caractérise le comportement humain est justement ce que l'humanité regroupe sous le terme d'inhumanité ... ça donne une idée de l'ampleur du problème : une espèce malade et pathologique, incapable de regarder en face sa propre nature et ayant la prétention de déchiffrer l'univers, en le regardant de l'extérieur, alors qu'elle y est complétement engloutie représentant en son sein moins qu'un grain de sable dans le désert du sahara ... La Fontaine était loin du compte avec sa grenouille voulant se faire aussi grosse que le boeuf !
Aucune autre espèce vivante sur cette planète, n'est mu comme la notre par le besoin de détruire, d'enfermer, d'asservir, de faire souffrir ses semblables et les autres espèces vivantes ... donc exit également le prétendu reste d'animalité parce que nous n'aurions pas fini notre évolution : la barbarie, la cruauté, la bestialité sont des caractéristiques propres à notre espèce ... mais faudrait-il encore arrêter de nous tripoter l'ego pour prêter une réelle attention au monde dans lequel nous vivons et prendre conscience que notre arrogance et notre mépris envers tout ce qui n'est pas nous (un univers infini !) sont à la fois ridicules et pathéthiques.
Somme nous capable de le faire avant qu'il ne soit trop tard, ou dans notre démence entraînerons nous la plus grande partie de la vie à la surface de cette planète dans notre mort déjà programmée ? comme ces psychopathes qui tirent sur des inconnus ou massacrent leur famille avant de se suicider, ou ces pharaons qui faisaient emmurer vivants une partie de leurs serviteurs dans leur tombeau ...

Les dons c'est pour se donner bonne conscience, il n'y a aucune compassion dans le business du caritatif ... avant on allait se confesser chez le curé curé pour avoir l'absolution de toutes les saletés que l'on avait fait à son prochain et continuer à les faire sans aucun état d'âme jusqu'à la prochaine confession, maintenant on donne au restos du coeur, secours catholiques, médecins du monde, greenpeace, handicap international etc... pour les mêmes raisons ... on se donne bonne conscience tout en ne changeant rien à ses petites habitudes, en continuant à s'entretuer avec les autres et à participer plus ou moins activement à la destruction de ce monde ... un cauchemar
Les religions, si elles avaient du rendre l'homme meilleur, depuis le temps que certaines existent ça se sauraient, la réalité si l'on regarde l'histoire et pas seulement celle de l'occident, est qu'elle n'ont été qu'une source de guerre, de conflit, d'oppression, de cruauté, etc ... et c'est toujours d'actualité, sectes et intégrismes de tous poils ont le vent en poupe ... et ce n'est pas de nature à améliorer la situation.

Que ce soit déplaisant de regarder la réalité humaine en face, je suis d'accord, mais continuer à se raconter des histoires nous envoie de plus en plus rapidement vers le précipice. Il ne peut y avoir de solution à un problème dont on refuse de prendre conscience, le problème c'est nous et uniquement nous, pas cette planète, pas cet univers. Mais pour ouvrir les yeux, il faut cesser de se replier dans le monde virtuel de la croyance, et les sciences qu'elles soient physiques ou humaines sont devenues des croyances, pour regarder ce qui se passe en réalité et chercher à comprendre ce qui se passe, individuellement et collectivement ... c'est une question de survie.
Uno
comrank
32 ans (H)
Suisse
Thursday 29 March 2007 à 00:50
Citer +Citer
J'ai également bien aimé les réflexions de _A_ et aussi celle de benedictex!

En effet l'humanité comporte également un part sombre qui la pousse à la destruction et à l'auto-destruction!

Plus les civilisations progressent plus leur moyens de destructions s'amplifient, plus les humains acquièrent de connaissances plus ils ont de pouvoir et tant de pouvoir entre les mains d'un être aussi faible, stupide et immature n'est guère une bonne chose, n'oublions pas que biologiquement l'homme n'a plus évolué depuis au moins 120'000 ans!

Bref notre pouvoir a augmenté mais pas notre comportement ou tout du moins pas notre capacité à mieux gérer notre comportement!

Ce message a été modifié par uno - Thursday 29 March 2007 à 00:55.
Giskar
comrank
5 ans (H)
Belgique
Thursday 29 March 2007 à 13:01
Citer +Citer
QUOTE (GrOûMe @ 23 Mar 2007 à 04:27)
L'humanité est née de l'Afrique, elle y réside et y mourrera si elle doit mourrir.
Il n'y a pas continent plus humain que l'Afrique.
L'esperance de vie y etant de 30 à 35 ans , les gens y sont plus attachés à la vie, ils communiquent entre eux.

Les gens se "déshumaniseront" au niveau de la communication entre eux dans le monde occidental tandis qu'en Afrique la vie est une valeur si rare et fragile qu'elle y est bien plus respectée, contrairement à ce que l'on peut croire , qu'en occident.

Tu confonds, je pense, la déshumanisation et la décadence.
L'occident est décadent, et c'est bien fait.
Le reste du monde est en essort et il est à observer .

Je vois que le mythe du bon sauvage n'est pas mort.
Chiii38
comrank
31 ans (F)
France (38)
Monday 02 April 2007 à 01:55
Citer +Citer
QUOTE (_aureliano_ @ 12 Mar 2007 à 22:37)
* sors son cornet de Lexomil® *

J'en veux bien un sleep.gif

sinon j'aime bien le raisonnement de _^_



Ce message a été modifié par Chiii38 - Monday 02 April 2007 à 01:58.
Dosbo
comrank
38 ans
- (97)
Tuesday 10 April 2007 à 03:10
Citer +Citer
Il vaudrait déja se mettre d'accort sur la notion d'humain et d'humanité.

Elle varie suivant les cultures et les ages.
PROPULS999
comrank
France (12)
Thursday 12 April 2007 à 18:08
Citer +Citer
L HUMANITE TEND IRREVERSIBLEMENT A SE SOUSTRAIRE A UNE TRANSFORMATION PROFONDE ,SES PROPRES RACINES LARGEMENT DESENCHEVETREES DE LEUR SOL SE RESTRUCTURENT AU FIL DU TEMPS , PLANNENT AU DESSUS DE NOS TETES ET NOUS PROMETTENT DE CELLER LES LIENS SOLIDES D UNE SOMBRE METAMORPHOSE.
Benedictex
comrank
54 ans
France (34)
Sunday 15 April 2007 à 16:01
Citer +Citer
QUOTE (dosbo @ 10 Apr 2007 à 03:10)
Il vaudrait déja se mettre d'accort sur la notion d'humain et d'humanité.

Elle varie suivant les cultures et les ages.

pour moi c'est un faux problème, ce n'est pas une question de notion, nous une espèce parmi les autres et comme toutes les espèces portons tous autant que nous sommes les caractéristiques génériques de l'espèce.
Le problème que nous avons c'est que nous vivons individuellement et socialement en plein fantasme, et que nous nous refusons à regarder notre comportement pour en saisir les mécanismes de fonctionnement commun, nous évertuant à prétendre que nous serions tous différents et je regrette que presque personne n'est pourvuivi les travaux de Jung qui avait ouvert la voie en ce sens. Nous refusons de nous considérer comme une espèce et refusons de regarder également ce qui nous différencie réellement des autres espèces ... mais il faut pour cela prêter une attention réelle, c'est-à dire sans projeter nos croyances, sur le monde dans lequel nous vivons, non pour prétendre le contrôler (ce qui de toute façon est à la fois stupide et irréaliste) mais pour en comprendre les lois, qui sont celles de la Vie avec un grand V et qui régissent l'univers et nous réintégrer à elles. Notre inconscient collectif a gardé la trace de ce que nous avons perdu, cette conscience collective qu'a toute espèce et qui lui permet de déchiffrer les signaux de ce monde, on pourrait faire toute une étude des religions pour le démontrer que tous ces mythes de paradis, d'âge d'or viennent des souvenirs enfouis qu'il n'en a pas toujours été ainsi ... mais nous allons toujours vers plus de coupure de notre environnement dans des milieux artificiels où le mouvement de la vie est une agression tout en tentant d'occuper le vide qu'il en résulte par une agitation grandissante et exacerbée parce qu'elle ne saurait combler le manque de vie et la peur qu'il engendre.
Dosbo
comrank
38 ans
- (97)
Monday 16 April 2007 à 02:38
Citer +Citer
Tu veux dire de revenir à ce que nous sommes: des animaux.


Tant que l'on sauras pas dompter notre béte intérieur, il y auras un problémes avec nous et entre nous. Une des solutions serais la recherche du bonheur: l'hédonisme, cette recherche devras bousculer la société, l'éducation ne seras pas un gavage de connaissance mais un épanouissement de soi et de nous. Cette éducation seras servit par une autre mode de commerce, non plus sur la concurence éffrénée et acharnée comme des meutes, mais par un partage plus sur la valeur de soi et la compétence à étre avec les autres pour concevoir nos propes besoin.

Car nous arriverons à un moment ou l'homme n'auras plus besoin de travailler, les machines consciente le feront pour nous, combien de temps l'homme tiendrat avec l'avénenement des machines IA.
_A_
comrank
Monday 16 April 2007 à 11:15
Citer +Citer
Est-ce que vous avez vu le Sacre de l'homme? Le 3ème et dernier épisode de l'Odyssée de L'espèce.

J'ai trouvé ce film des plus interressant. Il retrace l'évolution de l'espèce humaine depuis la naissance de l'agriculture (donc de la sédentarisation), jusqu'à l'invention de l'écriture (et donc de l'histoire). Au lieu de se pencher sur les grandes inventions qui ont permis le développement de la vie sédentaire, le réalisateur accentue sur ce qui va de paire avec cette sédentarisation, c'est à dire à l'apparition de la vie en société. Au final il nous montre la naisssance du pouvoir, de la corruption, et en gros, des maux de chaque société.
Le film aurait pu louer le géni humain, au lieu de quoi, il montre tous ses défauts.

Et j'ai toujours été étonnée de voir que les paléoanthropologues partagent la même vision que moi de l'humanité. Ce film le prouve bien. Pour moi, qui suis tombée dans la préhistoire à l'âge de 6 ans, j'ai toujours eu une vision pessimiste de l'humanité, et ça me pousse à croire que pour voir vraiment qui nous sommes, il faut se pencher sur ce que nous étions, et la conclusion du film le dit clairement.

Fort de son intelligence, l'homme s'est tout de suite pris pour une espèce à part. Et elle l'est à bien des égards, mais jamais je ne me suis sentie supérieur à une autre espèce, la mienne me dégoutant trop pour ça. Lorsque je vois des hommes débattre pour savoir si le cheval est un animal intelligent, j'ai simplement envie de vomir.
Zeppelin
comrank
Monday 16 April 2007 à 11:59
Citer +Citer
QUOTE
En analysant un peu l'évolution récente de nos sociétés, des mentalités, des modes de vie de nous autres occidentaux niaiseux et aliénés jusqu'à la moelle, et en nous projetant légerement dans l'avenir, forts -et je l'espère légerement moins con- de cette rapide introspection, l'avenir de l'etre humain ne serait-il pas ... à la déshumanisation ?

A mon avis la "déshumanisation" (qu'il faudrait définir au passage) n'est dû qu'a l'effet de masse, autrement dit à notre trop grande domination sur le monde: l'homme n'est plus un être humain, c'est un chiffre, une statistique, un grain de sable. Bien sur on peut prendre le mot déshumanisation sur le plan morale, mais on peut aussi le prendre sur le plan "physique" (ce qui me rappelle étrangement les débats sur la bionique en sciences).
On peut, en partie, expliquer ce phénoméne du fait du culte de la performance chez l'homme, et l'esprit de compétition qui amplifie ce culte: l'homme est en quête constante de perfection, et même dans une société parfaite en tout point, aucuns homme ne peut être égal à un autre. Quoique l'on fasse, la société reste une jungle où le plus fort (physiquement et mentalement) est le plus respecté. Ce qui nous améne à la déshumanisation sur le plan moral...

(Je crois que j'ai merdé sec sur la fin...)

QUOTE
Alors vous là, le regard bovin et la bouche pâteuse, que pensez vous de notre humanité ? (celle qui se pense, pas celle qui croit )

Elle est pas si mal que ça.

Ce message a été modifié par Zeppelin - Monday 16 April 2007 à 12:00.
Zeppelin
comrank
Monday 16 April 2007 à 12:01
Citer +Citer
QUOTE (Zeppelin @ 16 Apr 2007 à 11:59)
Elle est pas si mal que ça.

J'écoutais Bold as Love en écrivant ça, pardonnez moi. mrgreen.gif
Yorgat
Mod Actu et Culture
comrank
34 ans (H)
France (54)
Monday 16 April 2007 à 13:41
Citer +Citer
QUOTE (dansvot'gueule @ 12 Mar 2007 à 21:52)
Suite à un très bref échange avec _A_ en Sciences, je me suis permis une interrogation dont je vous livre telle quelle la teneur :

Outre le fait que notre avenir en tant qu'espèce soit bien sombre, que celui de notre civilisation le soit encore plus, qu'en est il de notre humanité ? Cette belle connerie que souvent l'on invoque sans jamais etre sûr qu'elle existe.

En analysant un peu l'évolution récente de nos sociétés, des mentalités, des modes de vie de nous autres occidentaux niaiseux et aliénés jusqu'à la moelle, et en nous projetant légerement dans l'avenir, forts -et je l'espère légerement moins con- de cette rapide introspection, l'avenir de l'etre humain ne serait-il pas ... à la déshumanisation ?

Car en vérité je vous le dit braves gens, il n'y a aucune cohérence, dans le comportement humain ! Et c'est notre avenir, une fois de plus, qui en sera la sanction ...
Alors vous là, le regard bovin et la bouche pâteuse, que pensez vous de notre humanité ? (celle qui se pense, pas celle qui croit )


(Certes, il faudrait d'abord s'accorder sur ce que nous appelons pompeusement "notre humanité", mais, hey oh, j'ai posé les bases, démerdez vous avec les détails. sleep.gif )

Je n'ai pas compris ce que tu mets sous le terme "déshumanisation"... perte des illusions (ce qui n'est pas un mal à mes yeux) ? perte de la condition humaine dans le sens des pulsions, de la mort, de la procréation ?

Immortel95
comrank
Monday 16 April 2007 à 13:53
Citer +Citer
QUOTE (Yorgat @ 16 Apr 2007 à 13:41)
Je n'ai pas compris ce que tu mets sous le terme "déshumanisation"... perte des illusions (ce qui n'est pas un mal à mes yeux) ? perte de la condition humaine dans le sens des pulsions, de la mort, de la procréation ?

Perso, je vois le terme dans le sens : Retour au monde animal et tout ce qui s'ensuit.

Pages :  1 2 >


Suggestion de sujets



A voir sur le portail Livenet.fr Actu et culture
Vie Quotidienne
Arts et loisirs
High tech
Amour et sexe
Musique
Real TV
Nos partenaires Partenaires : php - Vidéos - PS3 - Cinéma - voyage - Séries en DVD - Jeux gratuits
Contact et infos Le blog Livenet
Suggestions sur Livenet
Aide générale Livenet - Aide du Forum
Charte du forum
Mentions légales
Reporter un abus
Reporter un bug

Copyright © 2004-2013 Tigersun - Tous droits réservés - Powered By IP.Board © 2014  IPS, Inc.