A voir sur Livenet :

Derniers Sujets

Pages :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 > dernière » 
Vous êtes ici : Livenet > Forums > Musiques du monde

Fairouz

Sarahlamarocaine
comrank
8 ans
Saturday 13 May 2006 à 02:26
Citer +Citer
<!--SPOILER BEGIN--><div onClick="openClose('17e5bf2b97c01707404c238ffc04c4ad')" style="font-weight: bold">+ <!--SPOILER TITLE-->Sa biographie<!--SPOILER TITLE--> +</div><div id="17e5bf2b97c01707404c238ffc04c4ad" style="display:none"><!--SPOILER END-->Je la diviserai en quelques parties pour que ça ne fasse pas trop long et lourd !<!--SPOILER DIV--></div><!--SPOILER DIV-->






Fairuz est née un jour d'automne de 1935, dans un petit village du Nord du Liban, la petite fille de son vrai nom "Nouhad Haddad" emménage peut après en compagnie de son père wadi et sa mère liza a beirout ou le père détient un travail permettant à la famille de vivre honnêtement, mais sans plus.

Ils vivaient dans une modeste maison,dans une ruelle populaire, ou la famille était acceptée par tout les voisins. La petite Nouhad, l'ainée, faisait déjà preuve detalent de chant.

Comme elle se rappelle, leur vie était heureuse, elle passait pas mal de temps a la fenêtre de la cuisine écoutant la radio des voisins, et quelle fascination elle avait pour la radio. En même temps elle chantait en faisant le ménage.

A cette époque, La petite Nouhad était très timide même avec ses amis, mais sérieuse dans ses façons de faire et ne surmontait sa timidité que lorsqu'elle est appelait a chanter dans les rassemblements au cartier. Elle adorait les fleures est passait du temps à les cueillir et décorer la maison.



Ce message a été modifié par starac3 - Thursday 23 April 2009 à 23:16.
Sarahlamarocaine
comrank
8 ans
Saturday 13 May 2006 à 02:39
Citer +Citer


Watani Al Mawj






Ce message a été modifié par sarahlamarocaine - Saturday 13 May 2006 à 02:42.
Sarahlamarocaine
comrank
8 ans
Saturday 13 May 2006 à 02:41
Citer +Citer
Sarahlamarocaine
comrank
8 ans
Saturday 13 May 2006 à 02:42
Citer +Citer


Kènna Nètla2'a Men 3'ashiyè





Ce message a été modifié par sarahlamarocaine - Saturday 13 May 2006 à 02:43.
Sarahlamarocaine
comrank
8 ans
Saturday 13 May 2006 à 12:26
Citer +Citer
Sarahlamarocaine
comrank
8 ans
Saturday 13 May 2006 à 12:27
Citer +Citer
Bluwws
comrank
Liban
Saturday 13 May 2006 à 16:31
Citer +Citer
Haaa une de mes idoles.. wub.gif
StylishS
comrank
29 ans
France (45)
Saturday 13 May 2006 à 20:43
Citer +Citer
mitla ma biser tnain bi kol hal 7ayat... wub.gif

Urgences
comrank
France (75)
Sunday 14 May 2006 à 01:42
Citer +Citer
QUOTE (sarahlamarocaine @ 13 May 2006 à 02:41)
Min 9albi Salam Li Beiruth

C'est ma préféré celle là.
Sarahlamarocaine
comrank
8 ans
Sunday 14 May 2006 à 02:05
Citer +Citer
Biographie : La suite


A l'école, elle détestait l'arithmétique mais pouvait rendre l'hymne national plus séduisant. Son talent et sa voix sont très vite reconnue unique. C'est ainsi qu'elle a pu être choisit pour le chanter a la radio avec l'aide d'un professeur du conservatoire musical Libanais.

Au conservatoire, elle fut auditionée pour chanter en solo et bien sur la stupéfaction est immense. elle fut ainsi recommender pour la nouvelle radio Libanaise. Fairuz se rappelle: "Mon souhait était de chanter à la radio. J'ai alors demandé 100 livre par mois. pour moi c'était irrésistible. Mais a la fin du mois je n'étais pas assez heureuse de voir les 100 vu les taxes (elle recevaient 95 brut). Il m'a fallut assez de temps pour arriver a 100."

Cette période lui a permit de pratiquer, d'observer et d'étudier le style de chaque chanteur. Elle possédait une grande sensibilité artistique et une mémoire époustouflante qui lui permettait d'apprendre par cœur 4 pages de poésie ou 5 pages de partition en 2 heures.

quelques mois après, nouhad fut auditionné pour chanter en solo et pouvait chanter sa première chanson en direct composée par haleem elroumi qui lui a suggéré de choisir un nom artistique proposant shahrazade et fairouz. Que diriez vous? Shéhérazade... la je suis pendu !! logiquement El rumi composa par la suite pour fairouz ainsi que d'autres, mais el rumi se sentait occupé et craignant pour la carrière de la jeune prodige, il en parle à un jeune homme du nom de Assy Elrahbani violoniste a la radio et policier de profession mais surtout un compositeur inspiré. Assy croyait en premier que la voix de fairouz ne convenait qu'au folklore.

mais par la suite assy et de plus en plus convaincu du potentiel magnifique de fairouz,et c'est le début d'une grande aventure.Fairouz apportera d'une part sa voix pure et d'une richesse infinie d'inflexions et d'autre part une façon de chanter, toute en demi-teinte, porteuse d'une certaine mélancolie et de la nostalgie du temps qui passe, une voix séraphique, émanant, dit-on des jardins d'Eden.
Sarahlamarocaine
comrank
8 ans
Sunday 14 May 2006 à 02:06
Citer +Citer
Sarahlamarocaine
comrank
8 ans
Sunday 14 May 2006 à 02:09
Citer +Citer
Nedjou
comrank
8 ans (F)
Algérie
Sunday 14 May 2006 à 13:34
Citer +Citer
y a pas une autres comme elle. C'est la meilleure voix arabe. wub.gif je l'adore!!! wub.gif
MISR
comrank
Tuesday 16 May 2006 à 15:58
Citer +Citer
Je réouvre un topique sur la très grande chanteuse libanaise. wub.gif



Je suis une grande fan de ses chansons et de sa voix. Elle a le don de vous transporter dans un autre univers, il vous suffit de fermer les yeux et de se laisser transporter, ce n'est que du bonheur. wink.gif

"Au monde arabe Fairouz est venu soudainement, comme miracle. À un moment où le chant de l'arabe a été pesé vers le bas avec la convention et la prévisibilité, et les spiritueux étaient nationalement à leur plus bas, sa voix a sonné, comme si de au delà des notes du salut et de la joie. La musique arabe n'a jamais été identique depuis. Le nostalgique mais vibrant, triste mais provoquant, folklorique mais si nouveau, sien a été pendant presque 30 années peut-être la seule voix qui semble si capable de la jubilation dans un sens presque cosmique. Par la mystique de tours et amoureux, élégiaque et ardent, elle chantant a exprimé la balance émotive de totalité de la vie arabe avec l'intensité de hantise. Souvent les chanteurs donnent à des auditeurs le plaisir, comme ils prévoient. Elle leur donne souvent, au delà de leurs espérances, extase."

Jabra I. Jabra


MISR
comrank
Tuesday 16 May 2006 à 16:05
Citer +Citer
Quelques photos de la diva. wink.gif





Une rare fois où nous pouvons voir un semblant de sourire.





Ce message a été modifié par MISR - Tuesday 16 May 2006 à 16:06.
MISR
comrank
Tuesday 16 May 2006 à 16:20
Citer +Citer
Voici une courte bibliographie :



De son vrai nom Nouhad Haddad, Faïrouz est née en 1935 dans le quartier Zkak el Blat de Beyrouth. Aînée d'une modeste famille maronite, elle se passionne très tôt pour le chant. Ses parents sont trop pauvres pour s'offrir le luxe d'une radio, alors, elle passe le plus clair de son temps à écouter, l'oreille collée au mur, celle des voisins. Nouhad retient vite les chansons qu'elle entend et en interprète quelques-unes à l'occasion des fêtes organisées par son école. C'est là qu'elle séduit par ses capacités vocales ses camarades et qu'elle se fait remarquer en 1947 par le compositeur Mohammed Fleyfel. Ce dernier la pousse vers le Conservatoire national où elle étudie sous sa direction et entre dans la chorale.
Sa voix parvient jusqu'à Halim el Roumi, dénicheur de talents, auteur-interprète renommé et directeur de la Radio libanaise, qui demande à l'auditionner immédiatement. Littéralement fasciné, El Roumi l'introduit dans la chorale de Radio Beyrouth, la baptise du nom de Faïrouz et devient son compositeur attitré. Ensuite, il la présente à Assi el Rahbani, un jeune compositeur avant-gardiste qui, en compagnie de son frère Mansour, souhaite renouveler une chanson libanaise sous profonde influence égyptienne.
Faïrouz épouse Assi en 1954. Le couple modèle de la chanson arabe ne sera séparé que par la mort du mari en 1986. Le trio provoque, dès la parution de ses premiers titres, une véritable révolution musicale. Les traditionalistes hurlent au sacrilège et à la dénaturation tandis que les sympathisants du rajeunissement et de la modernisation du folklore libanais, lassés par les insipides ritournelles et les pâles copies, manifestent tout leur engouement.
En 1957, Faïrouz fait l'ouverture du Festival International de Baalbek chantant au milieu des six colonnes du temple romain. Cette première rencontre avec son public lui vaudra le surnom de "septième colonne". Trois ans plus tard, la Syrie est séduite par cette belle fille à la gorge de miel et son fan le plus enthousiaste se nomme Ahmed Assa, directeur de Radio Damas. Face à ce succès galopant, Rahbani et Roumi accentuent leur offensive et jouent courageusement la carte de l'innovation constante. Ils écrivent pour Faïrouz des sketchs musicaux, des opérettes et, de 1962 à 1976, une quinzaine de pièces de théâtre chanté. Elle apparaît également dans quelques films mais elle interrompt rapidement son odyssée cinématographique : on la voit notamment dans "Le voleur de bagues" de Youssef Chahine, où elle donne la réplique au comique égyptien Ismaïl Yassine, et "La fille du gardien", réalisé par Barakat Henry. C'est surtout la chanson qui l'intéresse et avec "El Qods" (un chant dédié à Jérusalem), elle conquiert le cœur de tout le monde arabe. Sa côte d'amour est également à la hausse lorsqu'elle laisse éclater son émotion dans l'œuvre consacrée au drame palestinien "Jisr el Aouda" (Le pont du retour).
En 1975, le Liban sombre dans le cauchemar de la guerre civile. Se sentant avant tout libanaise et arabe, et rejetant la notion confessionnelle, Faïrouz quitte la scène mais pas son pays. Lorsqu'elle en sort, c'est pour se faire la messagère des souffrances endurées par son peuple et partout, à chaque étape (Londres, Paris, New-York ou Sydney), elle galvanise le public.
En septembre 1994, après vingt ans de silence volontaire, elle a retrouvé son public lors d'un concert donné au cœur d'un Beyrouth qui a perdu ses points de repères mais pas le souvenir de la voix de sa diva.

Ce message a été modifié par MISR - Tuesday 16 May 2006 à 16:23.
Moha2212
comrank
29 ans (H)
Tunisie
Tuesday 16 May 2006 à 17:44
Citer +Citer
moi j'aime pas beaucoup la music orientale donc j'ecoute pas mais fairouz fait vraiment l'écéption c la seule que j'écoute et j'aime bien ses chansons.
Scratch
comrank
29 ans (H)
Tunisie
Tuesday 16 May 2006 à 17:47
Citer +Citer

J'aime bien Fairuz wub.gif C'est une des rares chanteuses anciennes que j'apprécie.
StylishS
comrank
29 ans
France (45)
Tuesday 16 May 2006 à 17:50
Citer +Citer
rolleyes.gif rolleyes.gif
Urgences
comrank
France (75)
Tuesday 16 May 2006 à 19:11
Citer +Citer
QUOTE (scratch @ 16 May 2006 à 17:47)
J'aime bien Fairuz wub.gif C'est une des rares chanteuses anciennes que j'apprécie.

J'aime bien Fayruz wub.gif C'est une des rares chanteuses anciennes que j'apprécie.
+ Chuuuut +
mrgreen.gif wub.gif

J'adore "Li Beirut".Je la connais par coeur maintenant. wub.gif

Pages :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 > dernière » 


Suggestion de sujets



A voir sur le portail Livenet.fr Actu et culture
Vie Quotidienne
Arts et loisirs
High tech
Amour et sexe
Musique
Real TV
Nos partenaires Partenaires : php - Vidéos - PS3 - Cinéma - voyage - Séries en DVD - Jeux gratuits
Contact et infos Le blog Livenet
Suggestions sur Livenet
Aide générale Livenet - Aide du Forum
Charte du forum
Mentions légales
Reporter un abus
Reporter un bug

Copyright © 2004-2013 Tigersun - Tous droits réservés - Powered By IP.Board © 2014  IPS, Inc.