A voir sur Livenet :


Derniers Sujets

Pages :  1 2 >
Vous êtes ici : Livenet > Forums > Transsexualisme

Changement De Sexe A 14-15 Ans Possible?

Rorrie37
comrank
20 ans (H)
France (37)
Wednesday 31 March 2010 à 21:08
Citer +Citer
Bonjour je m'appelle Marie, j'ai 14 ans (j'ai mis 15 parce que y a pas 14) et j'aimerai changer de sexe mais à mon âge je ne sais pas si c'est possible. Je sais qu'il y a déjà une discution sur ce thème là mais je n'arrive pas à remettre la main dessus. Donc j'ai 14 ans comme je l'ai di et depuis que je suis petite je sais qu'il y a un truc qui cloche chez moi, ma mère a toujours voulu m'habiller en fille mais elle n'a jamais pu car je me prenais déjà pour un garçon. J'ai toujours trainé avec des garçons, je suis même déjà sorti avec plusieurs garçons pour faire comme tout le monde mais je ne les aimai pas. Depuis que je suis en primaire je pense sérieusement à changer de sexe. Aujourd'hui tout mes profs me trouve mature car je sais ce que je veux mais ça ma pas l'air très accessible. Je me renferme et ne parle pas à beaucoup de monde à cause de ma différence (les gens n'aiment pas les différences surtout les ados !!). Je porte une genre de brassière un truc de sport qui me compresse les seins pour moins les voir. Mais quand je me regarde dans la glasses je ne sais pas qui je voie. Mon corps ne reflète pas ce que je suis et ça me rend triste. J'aimerai faire quelque chose alors s'il vous plait aidé moi. Et merci d'avoir lu jusqu'à là.

EDIT modo : remise en forme du message, sans bug ^^



Ce message a été modifié par Passoni - Wednesday 31 March 2010 à 21:13.
LoulouZePou
comrank
26 ans (H)
France (22)
Thursday 01 April 2010 à 13:49
Citer +Citer
Bonjour à toi,
Actuellement en France, il n'y a pas de réelle législation sur le changement de sexe, mais la plupart des endocrinologues/chirurgiens n'acceptent pas de prescrire des hormones ou d'opérer avant la majorité, question d'éthique. Tu n'es pas sans savoir que ces changements sont irreversibles, et ils préfèrent être prudents.
De toute façon, le parcours commence forcément par un suivi psy (plus ou moins long) que tu peux, par contre, commencer maintenant.
Pour avoir toutes les infos nécessaires, tu peux lire ce site très complet :
http://ftm-transsexuel.info/
Ca t'aidera certainement à répondre à beaucoup de tes questions.
En as-tu parlé à ton entourage? A tes parents ?


Ce message a été modifié par LoulouZePou - Thursday 01 April 2010 à 13:51.
Rorrie37
comrank
20 ans (H)
France (37)
Thursday 01 April 2010 à 15:16
Citer +Citer
je n'arrive pas a en parlé a mes parents mais quelques amis a moi le save et merci pour le site
LoulouZePou
comrank
26 ans (H)
France (22)
Friday 02 April 2010 à 08:21
Citer +Citer
Ce n'est jamais évident d'en parler à ses proches, dont les parents, la peur de décevoir, d'être incompris. Par ailleurs, sache qu'on peut être très surpris par leur réaction (dans le bon et le mauvais sens).
Peut-être que, dans un premier temps, tu pourrais déjà aller voir un psy qui t'aiderait à t'orienter, voire à commencer ton parcours tranquillement.
Où vis-tu ?


Ce message a été modifié par LoulouZePou - Friday 02 April 2010 à 08:23.
Rorrie37
comrank
20 ans (H)
France (37)
Friday 02 April 2010 à 20:48
Citer +Citer
je vis à cormery en touraine
LoulouZePou
comrank
26 ans (H)
France (22)
Friday 02 April 2010 à 21:44
Citer +Citer
Sincèrement, je pense que si mal-être il y a, tu dois essayer d'en parler autour de toi, à des gens de confiance évidemment. Cela peut être tes parents, des proches, des amis, des professionnels (à l'école, en dehors), etc. Et si tu souhaites réellement commencer un parcours, il faut que tu trouves un psychiatre d'accord pour te suivre.
Rorrie37
comrank
20 ans (H)
France (37)
Friday 02 April 2010 à 21:46
Citer +Citer
ouais merci beaucoup pour le conseil
Ancien036
comrank
Friday 02 April 2010 à 23:13
Citer +Citer
C'est déjà idiot d'être définitif quant à l'orientation sexuelle à quatorze-quinze ans, alors pour ce qui est de s'opérer s'il y a transexualité. dry.gif
Ancien024
comrank
Saturday 03 April 2010 à 03:34
Citer +Citer

Ancien036
Friday 02 April 2010 à 23:13
C'est déjà idiot d'être définitif quant à l'orientation sexuelle à quatorze-quinze ans, alors pour ce qui est de s'opérer s'il y a transexualité. dry.gif



Déja à 9 ans, lorsque j'ai découvert que c'était possible, en regardant un film, lorsque j'ai enfin pu comprendre que j'étais pas seule comme cela, je l'aurais fait si j'avais pu. A quinze ans, tu savais pas si tu étais un garcon, toi?
Ancien036
comrank
Sunday 04 April 2010 à 05:30
Citer +Citer
À quinze ans, je me disais déjà que le genre et l'orientation sexuelle n'avaient, dans l'existence, que l'importance qu'on voulait bien leur accorder.
+ Spoiler +

Il y a des différences physiques indéniables entre l'homme et la femme, qui ont tout aussi indéniablement une influence sur la perception des choses et sur les réactions émotionnelles, donc sur la formation de la personnalité. Mais dans le moule culturel, à côté des autres données, j'estime celles-là négligeables. C'est un avis personnel.



Mais même sans rentrer dans de tels débats... Il est aujourd'hui communément admis, par la majeure partie des psychologues, psychanalystes, thérapeutes, sociologues, sexologues et j'en passe, et même par la majeure partie de nos concitoyens lambdas, que l'adolescence est une période d'incertitude et d'instabilité quant à tout ce qui touche aux genres et à la sexualité. Il y a toujours des possibilités d'évolution à l'âge adulte, hein, mais infiniment moins qu'à la période de la puberté. Un adolescent peut être "hétérosexuel" une année, "homosexuel" la suivante et "asexuel" la troisième année. Par exemple. La question des genres se pose plus rarement et plus délicatement, mais elle n'est pas aussi simple que tu l'établis.

Penses-tu réellement qu'on devrait autoriser un mineur qui a à peine commencé à appréhender ce que signifie son genre à "rejoindre son genre vrai" ? Tu ne crois pas que c'est une décision à mûrement peser, qui devrait clairement attendre la majorité ?
Rorrie37
comrank
20 ans (H)
France (37)
Sunday 04 April 2010 à 17:44
Citer +Citer
non je ne pense pas la grande majorité des majeurs repondent quand on leur demande quel son les meileur années de votre vie ils repondent mes années colleges ou lycées, mais tous ce qui dise que leur meilleur années sont celles d'aujourd'hui sont les homosexuelles et les transsexuelles ( ou les focus avec leurs amoureux(reuse)). Donc si ça peut permetre d'être heureux pendant ces année que la majorité des gens adore, oui il faut y reflechir a deux voir même trois fois avant de le faire. Mais des gens ce suicide parqu'ils ne sont pas heureux dans le corps et je ne veu pas en arriver la.
LoulouZePou
comrank
26 ans (H)
France (22)
Sunday 04 April 2010 à 18:26
Citer +Citer
Je pense avoir eu conscience de ma transsexualité assez tôt également.
De toute manière, une transition ne commencera pas réellement avant la majorité, et je ne pense pas que voir un psy cause des dommages irréversibles. Je pense qu'au contraire, cela peut aider à se poser des questions et à voir plus clair dans ses interrogations.
Ancien024
comrank
Sunday 04 April 2010 à 21:50
Citer +Citer
je pense pareil. En plus, tu auras plus de chances de transitionner rapidement si tu te fais suivre par un psy maintenant. wink.gif
Rorrie37
comrank
20 ans (H)
France (37)
Monday 05 April 2010 à 17:08
Citer +Citer
oui je vais essayé dans parler a mes parents rapidement pour aller voir un psy
LoulouZePou
comrank
26 ans (H)
France (22)
Monday 05 April 2010 à 17:27
Citer +Citer
Si pour le moment, tu ne te sens pas de dire la raison précise de ton mal-être, tu peux toujours leur dire simplement que tu aimerais voir un psy car tu ne te sens pas bien dans ta peau et que tu aimerais en parler avec un professionnel.
Pour entamer une transition, tu dois être suivi par un psychiatre.
Capitole
Anim Transsexualisme
comrank
43 ans (F)
Suisse
Monday 05 April 2010 à 20:38
Citer +Citer
CITATION(Raphael_Lafarge @ Sunday 04 April 2010 à 06:30) *
À quinze ans, je me disais déjà que le genre et l'orientation sexuelle n'avaient, dans l'existence, que l'importance qu'on voulait bien leur accorder.
+ Spoiler +

Il y a des différences physiques indéniables entre l'homme et la femme, qui ont tout aussi indéniablement une influence sur la perception des choses et sur les réactions émotionnelles, donc sur la formation de la personnalité. Mais dans le moule culturel, à côté des autres données, j'estime celles-là négligeables. C'est un avis personnel.



Mais même sans rentrer dans de tels débats... Il est aujourd'hui communément admis, par la majeure partie des psychologues, psychanalystes, thérapeutes, sociologues, sexologues et j'en passe, et même par la majeure partie de nos concitoyens lambdas, que l'adolescence est une période d'incertitude et d'instabilité quant à tout ce qui touche aux genres et à la sexualité. Il y a toujours des possibilités d'évolution à l'âge adulte, hein, mais infiniment moins qu'à la période de la puberté. Un adolescent peut être "hétérosexuel" une année, "homosexuel" la suivante et "asexuel" la troisième année. Par exemple. La question des genres se pose plus rarement et plus délicatement, mais elle n'est pas aussi simple que tu l'établis.

Penses-tu réellement qu'on devrait autoriser un mineur qui a à peine commencé à appréhender ce que signifie son genre à "rejoindre son genre vrai" ? Tu ne crois pas que c'est une décision à mûrement peser, qui devrait clairement attendre la majorité ?


Ta réaction est totalement représentative de celle d'une personne non-trans pour qui l'adhésion entre sexe biologique et psychologique est totale depuis son jeune âge. Tu minimises les choses en toute non connaissance et non ressenti du sujet et t'imagine qu'en faisant de gros efforts sur soi même, il est possible de palier au ressenti (ou plutôt au manque de ressenti) d'un personne transidentitaire. La transidentité n'est pas uniquement le fait d'adulte ou d'adolescent en quête de rêve, de mieux être ou d'une adéquation totale (comme celle que tu ressens) entre l'apparence, la manière de pouvoir se comporter socialement et ses aspirations profondes.

Au sujet de la fixation de son identité de genre (sexuation psychologique), elle intervient entre l'âge de 3 à 6 ans max et généralement autours des 4 ans, elle est permanente et définitive. Certaines "expériences" des années 60 et 70 laissent à penser qu'en réalité elle est innée dès les premiers instants de vie qui plus tard va s'exprimer ; en effet des petits garçons dont la circoncision a été ratée vers l'âge de 2 ans et qui ont subi une opération de changement de sexe à cet âge là puis ont été élevés en fille ensuite (et pour la petite histoire dont on a même fait disparaitre les photos d'eux poupons) ont toujours cherché à revenir à leur état de garçons dès le moment où ils ont pu conscientiser leur mal aise et mal être... Personnellement, à 3ans et demi, j'ai pu exprimer qu'il y avait un gros problème sur mon corps et que ce pénis devait surement appartenir à quelqu'un d'autre et n'avait pas sa place sur moi smile.gif Ce qui conforte mon opinion est l'attitude que mon fils ainé a vis à vis de son corps et du plaisir qu'il a d'être un petit garçon doté d'un pénis, ses jeux, ses paroles ainsi que son langage non-verbal sont sans équivoque et très différent de se dont je me souviens de moi à la même époque.

En ce qui concerne l'orientation sexuelle et sa fixation, elle intervient plus tard dans le développement de l'enfant (en général entre 8 et 16 ans). C'est souvent un facteur qui retarde une personne trans dans son affirmation de soi, sous la pression sociale majoritairement hétéro, bien souvent nous tentons l'expérience de l'autre sexe biologique (à l'image d'une bonne partie des homos que je connais) ; parcours qui vu du sens homme vers femme "mtf", nous fais bouillonner la testostérone et brouille passablement notre jugement smile.gif

D'une manière générale, constatée par le monde médical, les ftm s'affirment très rapidement en tant que garçons et arrivent souvent à la pré-adolescence déjà a la conclusion d'un changement inéluctable...

Pour finir en tant que militante de la cause trans, je suis d'avis que les vrais experts en transidentité sont eux-même trans ! Les experts du monde médical sont tout comme toi, totalement incapable de ressentir et de comprendre exactement ce que nous vivons.

Leur seule utilité est d'être à peu prêt capable d'éliminer le risque de "souffrir" d'une maladie de type schizophrénique plutôt que de présenter un tableau transidentitaire et de nous apporter les armes nécessaires pour se déculpabiliser d'être ce que nous sommes et de pouvoir affronter la tête haute le regard que la société bien pensante porte sur nous...
Ancien024
comrank
Tuesday 06 April 2010 à 12:34
Citer +Citer
Merci d'être la, allicia. wub.gif
Rorrie37
comrank
20 ans (H)
France (37)
Tuesday 06 April 2010 à 17:43
Citer +Citer
quelqu'un qui c de quoi ell parle, merci...
Matthieux
Chef Mod Amour et sexe
comrank
(H)
Tuesday 06 April 2010 à 17:45
Citer +Citer

Rorrie37
Wednesday 31 March 2010 à 21:08
quelqu'un qui c de quoi ell parle, merci...




Qu'est ce que tu n'as pas comprit dans son message ? Je viens de le lire et ça m'a l'air on ne peut plus clair.
Rorrie37
comrank
20 ans (H)
France (37)
Tuesday 06 April 2010 à 17:51
Citer +Citer
je disai juste que sa faisai plaisir de lire un message intelligent

Pages :  1 2 >


Suggestion de sujets



A voir sur le portail Livenet.fr Actu et culture
Vie Quotidienne
Arts et loisirs
High tech
Amour et sexe
Musique
Real TV
Nos partenaires Partenaires : php - Vidéos - PS3 - Cinéma - voyage - Séries en DVD - Jeux gratuits
Contact et infos Le blog Livenet
Suggestions sur Livenet
Aide générale Livenet - Aide du Forum
Charte du forum
Mentions légales
Reporter un abus
Reporter un bug

Copyright © 2004-2013 Tigersun - Tous droits réservés - Powered By IP.Board © 2014  IPS, Inc.